Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les milliardaires, toujours plus nombreux

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le show Netanyahou"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, bonne et mauvaise élève"

En savoir plus

Economie

Rupert Murdoch et Microsoft réfléchiraient à une alliance anti-Google

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 23/11/2009

Selon le "Financial Times", Microsoft aurait entamé des discussions avec News Corp, l'empire médiatique de Rupert Murdoch, afin que les sites d'information appartenant à ce dernier ne soient plus référencés sur Google.

Microsoft aurait eu, selon le "Financial Times", des discussions avec News Corp afin de trouver un accord qui permettrait à l’empire médiatique de Rupert Murdoch de retirer ses sites d’information de Google en contrepartie d’un paiement par le géant du logiciel.

Une manière de mettre la pression sur Google, le numéro un des moteurs de recherche sur Internet, pour qu'il commence à payer le contenu qu’il indexe, affirme le quotidien financier britannique. En échange du paiment, Microsoft pourrait en effet faire apparaître les liens vers les sites du groupe News Corp sur son propre moteur de recherche, Bing.

Rupert Murdoch avait soulevé un vif débat en accusant Google de "voler" le contenu de son vaste empire médiatique et avait menacé le géant de l’Internet de l’empêcher d’avoir accès aux sites de ses nombreux journaux. Le magnat australien a déjà annoncé qu'il comptait faire payer aux internautes l'accès à ses sites d'information.

Première publication : 23/11/2009

  • INFORMATIQUE

    Google met un Chrome dans les roues de Windows

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)