Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

FRANCE

Vives réactions après la charge de Pierre Bergé contre le Téléthon

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/11/2009

"Cent millions d'euros pour le Téléthon, ça ne sert à rien" : l'homme d'affaires Pierre Bergé, par ailleurs président de Sidaction, a lancé une polémique dont la classe politique se saisit, ce lundi.

Les défenseurs du Téléthon volent au secours de l’émission de charité, après les propos tenus par Pierre Bergé sur la radio France Info, samedi : "Je suis probablement l'une des rares personnes qui puissent s'opposer au Téléthon, parce que je suis myopathe (…). Je n'accuse personne de détourner de l'argent. Mais j'accuse que 100 millions d'euros pour le Téléthon, ça ne sert à rien. Les organisateurs du Téléthon ont trop d'argent. Ils achètent des immeubles (…). Il y a un Téléthon aux États-Unis, mais son produit est partagé entre plusieurs organisations", a déclaré l’homme d’affaires, président de Sidaction.

Première concernée, Laurence Tiennot-Herment, la présidente de l'Association française contre les myopathies (AFM), a rétorqué que son association ne fait "évidemment aucun placement financier dans l'immobilier. C’est clair, net et précis." Elle a aussi déclaré que l’association engage "des moyens financiers, parfois, dans de la construction et dans du bâtiment (…), forcément toujours en lien avec nos missions sociales : guérir et aider".

Manuel Valls, le député-maire socialiste d'Évry où est implanté le centre de conférences de l'AFM, juge "intolérables" les propos de Pierre Bergé et fustige "une faute morale". Pierre Bergé s’était récemment illustré par son engagement politique et financier auprès de Ségolène Royal, notamment lors de la présidentielle de 2007, avant de se rapprocher, récemment, de Vincent Peillon.

Kahn, Pécresse et les autres...

Certaines personnalités trouvent toutefois des excuses à l’homme d’affaires. Le généticien Axel Kahn, également président de l’université Paris-Descartes, déclare dans le quotidien Le Parisien : "Je le comprends, et pourtant il a tort de dire tout cela (…). "Bien sûr, je suis, comme lui, choqué de voir que le Sidaction récolte dix à vingt fois moins d'argent que le Téléthon. (...). Mais je lui dis que même si le Téléthon n'existait pas, le Sidaction ne récolterait pas plus d'argent pour autant", ajoute-t-il.

La ministre de la Recherche, Valérie Pécresse, croit, pour sa part, entendre, "dans le cri de Pierre Bergé, le cri des associations qui se mobilisent contre le sida. J'entends un problème de santé publique très grave, qui est que, aujourd'hui, on s'intéresse moins à la question du sida parce qu'on la croit résolue."

L’actrice Line Renaud, vice-présidente déléguée de Sidaction, a elle aussi volé au secours du mécène de gauche : "Pierre Bergé a été très courageux d'avoir mis en route ce débat", a-t-elle déclaré lundi matin sur RTL. Je ne suis pas en train de dire que l'AFM détourne de l'argent. Mais il y a une disproportion (...), il y a trop d'argent pour le Téléthon", a-t-elle affirmé.

La sortie de Pierre Bergé révèle la bataille que se livrent Sidaction et Téléthon pour s’attirer la générosité des téléspectateurs lors de leurs shows médiatiques respectifs. Le dernier Téléthon a collecté 104,9 millions d’euros, contre 6,23 millions pour Sidaction. La prochaine émission de soutien aux myopathes aura lieu dans moins de deux semaines, les 4 et 5 décembre, sur les chaînes France 2 et France 3.
 

Première publication : 23/11/2009

COMMENTAIRE(S)