Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Algérie : onze soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Plusieurs morts dans une fusillade à Slaviansk, dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

FRANCE

Vives réactions après la charge de Pierre Bergé contre le Téléthon

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/11/2009

"Cent millions d'euros pour le Téléthon, ça ne sert à rien" : l'homme d'affaires Pierre Bergé, par ailleurs président de Sidaction, a lancé une polémique dont la classe politique se saisit, ce lundi.

Les défenseurs du Téléthon volent au secours de l’émission de charité, après les propos tenus par Pierre Bergé sur la radio France Info, samedi : "Je suis probablement l'une des rares personnes qui puissent s'opposer au Téléthon, parce que je suis myopathe (…). Je n'accuse personne de détourner de l'argent. Mais j'accuse que 100 millions d'euros pour le Téléthon, ça ne sert à rien. Les organisateurs du Téléthon ont trop d'argent. Ils achètent des immeubles (…). Il y a un Téléthon aux États-Unis, mais son produit est partagé entre plusieurs organisations", a déclaré l’homme d’affaires, président de Sidaction.

Première concernée, Laurence Tiennot-Herment, la présidente de l'Association française contre les myopathies (AFM), a rétorqué que son association ne fait "évidemment aucun placement financier dans l'immobilier. C’est clair, net et précis." Elle a aussi déclaré que l’association engage "des moyens financiers, parfois, dans de la construction et dans du bâtiment (…), forcément toujours en lien avec nos missions sociales : guérir et aider".

Manuel Valls, le député-maire socialiste d'Évry où est implanté le centre de conférences de l'AFM, juge "intolérables" les propos de Pierre Bergé et fustige "une faute morale". Pierre Bergé s’était récemment illustré par son engagement politique et financier auprès de Ségolène Royal, notamment lors de la présidentielle de 2007, avant de se rapprocher, récemment, de Vincent Peillon.

Kahn, Pécresse et les autres...

Certaines personnalités trouvent toutefois des excuses à l’homme d’affaires. Le généticien Axel Kahn, également président de l’université Paris-Descartes, déclare dans le quotidien Le Parisien : "Je le comprends, et pourtant il a tort de dire tout cela (…). "Bien sûr, je suis, comme lui, choqué de voir que le Sidaction récolte dix à vingt fois moins d'argent que le Téléthon. (...). Mais je lui dis que même si le Téléthon n'existait pas, le Sidaction ne récolterait pas plus d'argent pour autant", ajoute-t-il.

La ministre de la Recherche, Valérie Pécresse, croit, pour sa part, entendre, "dans le cri de Pierre Bergé, le cri des associations qui se mobilisent contre le sida. J'entends un problème de santé publique très grave, qui est que, aujourd'hui, on s'intéresse moins à la question du sida parce qu'on la croit résolue."

L’actrice Line Renaud, vice-présidente déléguée de Sidaction, a elle aussi volé au secours du mécène de gauche : "Pierre Bergé a été très courageux d'avoir mis en route ce débat", a-t-elle déclaré lundi matin sur RTL. Je ne suis pas en train de dire que l'AFM détourne de l'argent. Mais il y a une disproportion (...), il y a trop d'argent pour le Téléthon", a-t-elle affirmé.

La sortie de Pierre Bergé révèle la bataille que se livrent Sidaction et Téléthon pour s’attirer la générosité des téléspectateurs lors de leurs shows médiatiques respectifs. Le dernier Téléthon a collecté 104,9 millions d’euros, contre 6,23 millions pour Sidaction. La prochaine émission de soutien aux myopathes aura lieu dans moins de deux semaines, les 4 et 5 décembre, sur les chaînes France 2 et France 3.
 

Première publication : 23/11/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)