Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat déjoué en Algérie : Constantine, la 3ème ville du pays menacée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne

En savoir plus

FOCUS

Quelle stratégie pour les États-Unis sur le continent asiatique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oscars: "et le gagnant est...""

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La République des juges ?"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

89ème cérémonie des Oscars : le gotha du cinéma mondial à l'honneur

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

États-Unis - Donald Trump : premier discours devant le Congrès

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Emmanuel Macron utilise un vocabulaire émotionnel"

En savoir plus

Amériques

Le Premier ministre indien Manmohan Singh tend la main à Barack Obama

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/11/2009

En visite à Washington depuis dimanche, le Premier ministre indien doit rencontrer le président américain, Barack Obama, ce mardi. Il souhaite renforcer les liens économiques entre les deux pays.

AFP - Le Premier ministre indien Manmohan Singh a appelé lundi à Washington devant des représentants du monde des affaires à renforcer les liens économiques entre l'Inde et les Etats-Unis, citant en exemple l'accord nucléaire signé sous la présidence Bush.
  
"Une relation stratégique qui ne serait pas soutenue par une relation économique forte aurait peu de chances de prospérer", a souligné M. Singh, arrivé dimanche aux Etats-Unis, où il a entamé sa première visite d'Etat depuis que le président Barack Obama occupe la Maison Blanche. Une cérémonie d'accueil et un dîner d'honneur seront organisés mardi.
  
Le Premier ministre indien, qui a présenté l'Inde comme "un marché dynamique de plus d'un milliard de personnes dont le pouvoir d'achat s'accroît régulièrement", a lancé un appel à investir dans des secteurs longtemps restés tabous, comme le nucléaire et la défense.
  
L'accord historique signé sous l'administration Bush entre les Etats-Unis et l'Inde a permis à New Delhi de sortir d'un long isolement en matière de nucléaire civil, en dépit de son refus de signer le Traité de non-prolifération. M. Obama a promis d'avancer dans l'application de ce traité, malgré l'opposition initiale de certains démocrates.
  
"L'accord nucléaire a été une étape historique des relations américano-indiennes", a souligné le Premier ministre indien.
  
M. Singh a par ailleurs indiqué qu'il signerait des accords de coopération avec Barack Obama portant sur des secteurs spécifiques, comme les énergies propres.
  
Malgré une amélioration de leurs relations, l'Inde et les Etats-Unis s'opposent sur les efforts que chacun doit faire pour combattre le réchauffement climatique, dans la perspective du sommet de l'ONU sur le climat le mois prochain à Copenhague.
 

Première publication : 24/11/2009

COMMENTAIRE(S)