Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 policiers poursuivis pour homicide involontaire: les habitants de Baltimore exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : A la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

FOCUS

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"En France, les PME ont du mal à grandir"

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le pain, une tradition française

En savoir plus

Nos grands reporters et nos correspondants aux quatre coins du globe vous proposent des reportages long format. Ils viennent ensuite les décrypter en plateau. Le samedi à 22h10.

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 30/11/2009

La bataille de l'Afghanya

Lucas Menget et Johan Bodin ont suivi le 3e RIMa dans la vallée de la Kapisa, en Afghanistan. Une section de combat qui tente de déloger les insurgés qui sévissent dans cette zone passée sous responsabilité française au sein des forces de l'Otan.

"Nom de code : Stairway"

Trente cinq hommes. Entre 20 et 29 ans. Une section : Forban 4. Un nom de code : Stairway… Reportage avec les marsouins, ces soldats français de l’infanterie de marine, cette armée qu’on appelait encore "la Coloniale" du temps des guerres de l’Indochine ou de l’Algérie. Des soldats bretons, basés à Vannes, dans le sud de la Bretagne, qui sont déployés depuis cinq mois à 1 800 mètres d’altitude.

Des montagnes, à perte de vue. Des vallées profondes, balayées par le vent glacial dès la tombée de la nuit, vers 17 h. Bienvenue en Afghanistan, sur la base de Nijrab, dans le nord de la vallée de la Kapisa. Une zone-clé passée intégralement sous responsabilité française au sein des forces de l’Otan pour tenter de "verrouiller" Kaboul. L’ensemble des vallées forment un point de passage entre les zones tribales pakistanaises, refuges des Taliban, et la capitale afghane.

"Le piège"

Dans la nuit du 26 octobre, les blindés de la section Forban se mettent en marche. Ça craque et grince. A l’entrée de la vallée, à Maqtab, Tony, Gégé, Bogo et Olivier se mettent en marche pour avancer le plus discrètement possible. La population n’est pas encore réveillée. Mais au fur et à mesure que le jour se lève, quelques paysans surgissent. En même temps, les Taliban apprennent la présence des Français, et se positionnent, eux aussi. Le piège anti-Taliban des marsouins pourrait se transformer en piège tout court ! Sur plus d’un kilomètre, une ligne de front se dessine, en suivant les méandres du lit d’une rivière.

"Putain les gars, baissez la tête !"

Un coup de feu retentit. Son écho est entendu par les 300 soldats français déployés. C’est le début de la bataille. Elle va durer plus de deux heures. Violente, sale. Les rires sont nerveux, les cris indispensables. La peur toujours présente. "C’est toujours dans les premières minutes qu’on a des morts ou des blessés dans nos rangs", dit un des jeunes officiers alors que les balles percent l’air au ras des casques.

Alors que la section Forban 4 tient les premières lignes, elle s’aperçoit qu’un sniper taliban avance de plus en plus. Impossible de lui tirer dessus, il est caché et mobile : les marsouins enragent et sont contraints d’attendre l’arrivée des hélicoptères américains pour l’éliminer.

La bataille de l’Afghanya, c’est une bataille, comme les autres, vue dans le regard d’une section de marsouins. Une section qui va rentrer en Bretagne, à la fin de sa mission, avec ses doutes, ses morts, et ses blessés.

 

Regardez le débat de France 24 sur la présence française en Afghanistan.

 

Par Lucas MENGET , Johan BODIN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/04/2015 Syrie

Antiquités syriennes : sur les routes du trafic

Avec la guerre qui dure depuis plus de quatre ans en Syrie, de nombreuses pièces d’antiquité sont volées dans les musées ou sur des sites archéologiques. Elles passent ensuite la...

En savoir plus

24/04/2015 Centenaire Première Guerre mondiale

Première Guerre mondiale : la mémoire dans la pierre

En 1914, une ancienne carrière souterraine est réquisitionnée en Picardie par l'armée française. Des centaines de soldats y stationnent pendant près de quatre ans et y ont laissé...

En savoir plus

17/04/2015 Arménie

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

À une semaine de la commémoration du centenaire du génocide des Arméniens, nos reporters ont accompagné les descendants de ceux qui ont survécu : les Arméniens cachés de...

En savoir plus

10/04/2015 Burkina Faso

Burkina Faso : la génération Sankara

Difficile de comprendre le soulèvement des Burkinabè, qui a conduit à l’éviction du président Blaise Compaoré en octobre 2014, sans évoquer Thomas Sankara. À six mois des...

En savoir plus

03/04/2015 Islam

France : zone de turbulences au sein de l'UOIF

Alors que le congrès annuel de l'Union des organisations islamiques de France s'ouvre, vendredi, au Bourget autour du thème "Mohammed, prophète de miséricorde et de paix",...

En savoir plus