Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump, honteux et confus"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je ne sais pas pour qui voter"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Brexit : l'exil des startups ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les mensonges des passeurs et une rivière ivoirienne polluée par l'orpaillage

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Thomas Friedman : "Le problème de Donald Trump, c'est qu'il n'est pas très malin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aides-soignantes

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle en France : une campagne sur fond de scandales

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat de Londres : l'Europe de nouveau ciblée

En savoir plus

Amériques

Le "Washington Post" ferme ses bureaux à New York, Los Angeles et Chicago

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/11/2009

Le quotidien - l'un des plus prestigieux des États-Unis - a annoncé la fermeture de ses bureaux à New York, Los Angeles et Chicago. La branche presse du groupe a perdu 166 millions de dollars lors des trois premiers trimestres de 2009.

AFP - Le Washington Post, l'un des quotidiens de référence aux Etats-Unis, a annoncé mardi la fermeture de ses bureaux américains hors de Washington, dans le cadre d'un plan de réduction des coûts.

Les six correspondants du journal à New York, Los Angeles et Chicago seront rappelés à Washington et trois postes d'assistants de rédaction seront supprimés, a annoncé le rédacteur en chef du Washington Post, Marcus Brauchli, dans une note à la rédaction dont l'AFP a obtenu copie mardi.

"En cette époque de limitation des ressources et de pression accrue de la concurrence, il est nécessaire de concentrer notre puissance de feu journalistique" sur Washington et l'actualité politique, écrit-il.

"Nous continuerons à couvrir l'actualité dans tout le pays, comme nous l'avons fait pendant des décennies, en envoyant des reporters sur le terrain", ajoute-t-il, promettant de "maintenir la qualité et le niveau de couverture que le public attend".

La branche presse du groupe Washington Post a perdu 166,7 millions de dollars sur les trois premiers trimestres de cette année, a annoncé mardi le quotidien, et plusieurs centaines de salariés du journal ont accepté des départs en retraite anticipés.

Comme l'ensemble de la presse écrite, le Washington Post est aux prises avec une chute des recettes publicitaires, une diminution constante de la diffusion et la fuite des lecteurs vers des sites d'information en ligne gratuits.

Première publication : 25/11/2009

COMMENTAIRE(S)