Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

Amériques

Le "Washington Post" ferme ses bureaux à New York, Los Angeles et Chicago

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/11/2009

Le quotidien - l'un des plus prestigieux des États-Unis - a annoncé la fermeture de ses bureaux à New York, Los Angeles et Chicago. La branche presse du groupe a perdu 166 millions de dollars lors des trois premiers trimestres de 2009.

AFP - Le Washington Post, l'un des quotidiens de référence aux Etats-Unis, a annoncé mardi la fermeture de ses bureaux américains hors de Washington, dans le cadre d'un plan de réduction des coûts.

Les six correspondants du journal à New York, Los Angeles et Chicago seront rappelés à Washington et trois postes d'assistants de rédaction seront supprimés, a annoncé le rédacteur en chef du Washington Post, Marcus Brauchli, dans une note à la rédaction dont l'AFP a obtenu copie mardi.

"En cette époque de limitation des ressources et de pression accrue de la concurrence, il est nécessaire de concentrer notre puissance de feu journalistique" sur Washington et l'actualité politique, écrit-il.

"Nous continuerons à couvrir l'actualité dans tout le pays, comme nous l'avons fait pendant des décennies, en envoyant des reporters sur le terrain", ajoute-t-il, promettant de "maintenir la qualité et le niveau de couverture que le public attend".

La branche presse du groupe Washington Post a perdu 166,7 millions de dollars sur les trois premiers trimestres de cette année, a annoncé mardi le quotidien, et plusieurs centaines de salariés du journal ont accepté des départs en retraite anticipés.

Comme l'ensemble de la presse écrite, le Washington Post est aux prises avec une chute des recettes publicitaires, une diminution constante de la diffusion et la fuite des lecteurs vers des sites d'information en ligne gratuits.

Première publication : 25/11/2009

COMMENTAIRE(S)