Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

Sports

Novak Djokovic reste en lice pour les demi-finales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/11/2009

Grâce à sa victoire contre Nadal, Djokovic garde une chance de se qualifier pour les demies. Son sort repose désormais entre les mains de Söderling. Déjà qualifié, le Suédois affronte vendredi soir Davydenko, qui court aussi après une qualification.

AFP - Novak Djokovic a fait le premier pas vers les demi-finales du Masters en battant Rafael Nadal en deux sets 7-6 (7/5), 6-3, et compte désormais sur Robin Soderling pour éliminer son rival Nikolay Davydenko dans le dernier match de poule vendredi soir à Londres.

En revanche, si le Russe s'impose, il accompagnera en demi-finale le Suédois, assuré de son avenir depuis mercredi.

Djokovic avait l'avantage d'affronter un adversaire déjà éliminé depuis ses deux défaites en deux sets contre Soderling et Davydenko. Mais fidèle à lui-même, le Majorquin a joué le jeu et s'est accroché.

Dans le premier set, il a débreaké deux fois, puis est revenu de 6-2 à 6-5 dans le tie-break avant de céder. Même dans la seconde manche, alors qu'il s'était fait masser le dos, Nadal s'est encore procuré une balle de débreak dans le dernier jeu.

Dans l'ensemble, le spectacle a cependant été d'un niveau médiocre pour un choc entre les N.2 et 3 mondiaux, un des tubes du circuit puisque les deux hommes s'affrontaient pour la 21e fois depuis 2006 (14 à 7 pour Nadal, mais 7 à 3 pour Djokovic sur dur).

Les spectateurs de la O2 Arena ont surtout assisté à un festival de fautes directes des deux côtés (35 pour Nadal, 37 pour Djokovic) et à fort peu de coups gagnants.

Apparu usé contre Soderling, Djokovic n'a pas réellement rassuré ces supporteurs. Il a surtout profité des faiblesses de Nadal, décidément très décevant à Londres, où il n'a pas réussi à gagner le moindre set en trois matches.

Encore une fois, le Majorquin a joué trop court et a été incapable de faire mal du fond du court. Avec son fameux coup droit, naguère dévastateur, il n'a réussi que deux points gagnants pendant tout le match.

A une semaine de la finale de la Coupe Davis, les deux titulaires espagnols en simple, Nadal et Fernando Verdasco, repartent avec un bilan de six défaites et pas la moindre victoire, beaucoup de fatigue et quelques "bobos", le Madrilène souffrant des pieds.

Mais la finale aura lieu à Barcelone sur terre battue et les adversaires, les Tchèques Radek Stepanek et Tomas Berdych, ne seront pas du même calibre que ceux de Londres.

A condition que Soderling batte Davydenko, Djokovic peut encore ravir au Majorquin la deuxième place mondiale. Il faudrait pour cela qu'il remporte le Masters pour la deuxième année consécutive. Mais vu le tennis qu'il a montré depuis une semaine, il ne serait pas favori d'une éventuelle demi-finale face au N.1 Roger Federer.

 

Première publication : 27/11/2009

COMMENTAIRE(S)