Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda, et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail: menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

UN OEIL SUR LES MEDIAS

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

A supprimer

L'artisan de la victoire contre la rébellion tamoule se porte candidat à la présidentielle

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/11/2009

Fort d'une popularité gagnée au lendemain du démantèlement, en mai dernier, de la rébellion tamoule dans le nord du Sri Lanka, le général Sarath Fonseka a fait part de son intention de briguer la présidence. L'élection doit se dérouler le 26 janvier.

REUTERS - Le général sri-lankais Sarath Fonseka, artisan cette année de la défaite de la rébellion tamoule, a annoncé dimanche son intention de se présenter à l'élection présidentielle de janvier face au chef de l'Etat sortant Mahinda Rajapaksa.

"J'ai décidé d'être candidat à l'élection présidentielle en tant que candidat ordinaire des partis d'opposition, à leur demande", a déclaré à la presse l'ancien chef des armées, qui a quitté son poste à la mi-novembre.

Fonseka a demandé cette semaine un renforcement du dispositif assurant sa sécurité, affirmant être menacé par des rebelles tamouls.
 

Première publication : 29/11/2009

  • SRI LANKA

    Plus de la moitié des civils tamouls ont quitté les camps de réfugiés

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    L'artisan de la victoire contre les Tigres tamouls démissionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)