Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

A supprimer

L'artisan de la victoire contre la rébellion tamoule se porte candidat à la présidentielle

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/11/2009

Fort d'une popularité gagnée au lendemain du démantèlement, en mai dernier, de la rébellion tamoule dans le nord du Sri Lanka, le général Sarath Fonseka a fait part de son intention de briguer la présidence. L'élection doit se dérouler le 26 janvier.

REUTERS - Le général sri-lankais Sarath Fonseka, artisan cette année de la défaite de la rébellion tamoule, a annoncé dimanche son intention de se présenter à l'élection présidentielle de janvier face au chef de l'Etat sortant Mahinda Rajapaksa.

"J'ai décidé d'être candidat à l'élection présidentielle en tant que candidat ordinaire des partis d'opposition, à leur demande", a déclaré à la presse l'ancien chef des armées, qui a quitté son poste à la mi-novembre.

Fonseka a demandé cette semaine un renforcement du dispositif assurant sa sécurité, affirmant être menacé par des rebelles tamouls.
 

Première publication : 29/11/2009

  • SRI LANKA

    Plus de la moitié des civils tamouls ont quitté les camps de réfugiés

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    L'artisan de la victoire contre les Tigres tamouls démissionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)