Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vidéo : Le difficile retour des musulmans de Bangui dans leur quartier de PK5

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Asie - pacifique

Colombo libère des milliers de civils parqués dans les camps de réfugiés tamouls

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/12/2009

Plus de 1 000 familles retenues dans les camps de réfugiés depuis la fin du conflit contre la rébellion tamoule ont reçu l'autorisation de repartir. Colombo souhaitait s'assurer qu'aucun insurgé ne se cachait parmi elles avant de les libérer.

AFP - Des milliers de civils sri-lankais, parqués dans des camps gouvernementaux sous surveillance militaire depuis la fin du conflit contre la rébellion séparatiste tamoule en mai, ont été libérés mardi, a-t-on appris auprès des autorités.
   
"Aujourd'hui, plus de 1.000 familles représentant 6.000 personnes ont déjà quitté les camps", a déclaré à l'AFP N. Thirugnanasampanther, un fonctionnaire du district de Vavuniya. "Les transports à l'extérieur des camps posent problème mais les gens semblent très heureux de partir".
   
Environ 128.000 hommes, femmes et enfants déplacés au cours de la dernière phase du conflit militaire opposant les forces armées au mouvement des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) ont reçu l'autorisation de quitter les camps situés à 260 km au nord de la capitale Colombo.
   
Le Sri Lanka avait annoncé le 21 novembre qu'il autoriserait début décembre tous les civils déplacés pendant le conflit à quitter les camps de réfugiés, satisfaisant ainsi la communauté internationale qui n'avait cessé d'exiger auprès de Colombo leur libération rapide.
   
Le gouvernement a promis de fermer les camps d'ici à fin janvier. Selon les autorités, les réfugiés ne recevront cependant aucune assistance de l'Etat pour leur retour.
   
Les camps, fustigés par les Nations unies et des associations des droits de l'homme, ont regroupé jusqu'à 280.000 personnes en majorité issues de la minorité tamoule.
   
Selon le gouvernement, les civils étaient parqués dans ces camps le temps qu'il vérifie qu'aucun rebelle ne se cachait parmi les réfugiés et qu'il désamorce les mines encore éparpillées dans les villages.
   
En mai, le Sri Lanka avait proclamé sa victoire militaire contre la rébellion tamoule en s'emparant de leur dernière poche dans le nord-est de l'île, mettant fin à 37 années de conflit qui ont fait 80.000 à 100.000 morts. Colombo a par la suite été accusé de nombreuses violations des droits de l'Homme.

 

Première publication : 01/12/2009

  • SRI LANKA

    L'artisan de la victoire contre la rébellion tamoule se porte candidat à la présidentielle

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    Plus de la moitié des civils tamouls ont quitté les camps de réfugiés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)