Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

FRANCE

Envoyer davantage de soldats pour en finir au plus vite, la tactique d'Obama

Vidéo par Hélène DROUET

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 02/12/2009

Selon des sources officielles, le président des États-Unis va annoncer ce soir l'envoi de 30 000 soldats supplémentaires en Afghanistan. Mais il devrait toutefois réduire les effectifs militaires américains dans le pays d'ici trois ans.

Barack Obama doit annoncer ce mardi soir l'envoi de 30 000 soldats supplémentaires en Afghanistan tout en assurant aux Américains que s'il fait le choix d'envoyer davantage de troupes, c'est pour en finir au plus vite avec la guerre. Il devrait d'ailleurs annoncer que le contingent américain commencera à être réduit bien avant la fin de son mandat, en 2013.

Le déploiement de 30 000 hommes supplémentaires devrait s’échelonner sur six mois. Anticipant l'annonce très attendue du président américain, qui doit s'exprimer depuis la prestigieuse académie militaire de West Point, dans l’État de New York, un haut responsable de l’administration a confirmé ce chiffre mardi dans la journée.

Ce renfort de 30 000 hommes viendrait s’ajouter aux 21 000 soldats supplémentaires qui ont déjà été déployés en mars. A l’heure actuelle, les États-Unis comptent près de 70 000 hommes dans le pays. Au final, le président américain aura donc doublé les forces américaines engagées dans le conflit afghan depuis son arrivée à la Maison Blanche.
Selon des experts militaires, 30 000 soldats américains supplémentaires en Afghanistan représenteraient un coût compris entre 20 et 40 milliards de dollars.
 
Washington aurait demandé 1500 hommes à la France

En amont de la déclaration de Barack Obama, la Maison Blanche a fait savoir que le président américain avait d'ores et déjà informé son état-major de sa stratégie, pour qu’elle soit mise en application. "Le commandant en chef [le président américain, ndlr] a donné des ordres", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs, ajoutant que Barack Obama abordera également un calendrier de réduction des troupes.

Alors que l’insurrection des Taliban en Afghanistan ne cesse de prendre de l’ampleur, l’administration américaine presse ses alliés d’envoyer aussi des renforts. Le Premier ministre britannique Gordon Brown a d’ores et déjà confirmé l’envoi de 500 soldats supplémentaires, ce qui portera le contingent britannique sur place à 9 500 hommes.

De son côté, le président Nicolas Sarkozy a annoncé, le 15 octobre dans une interview au "Figaro", que la France n’enverrait pas "un soldat de plus". Selon les informations du quotidien "Le Monde", Washington a toutefois demandé à Paris d’ajouter 1 500 hommes aux 3 750 soldats français déjà présents en Afghanistan.

Plus de 100 000 soldats étrangers actuellement en Afghanistan

Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, a refusé de commenter les chiffres rapportés dans la presse, tout en confirmant que "les Américains réclamaient davantage de troupes aux Européens" pour l'Afghanistan. Selon lui, la France n’est pas disposée à envoyer des troupes supplémentaires, mais continuera de se concentrer sur la formation des forces afghanes.

Au total, 71 000 soldats étrangers sont déployés actuellement en Afghanistan au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan et de la coalition sous commandement américain de l'opération "Enduring Freedom" ("Liberté immuable"), auxquels viennent s'ajouter 34 000 soldats américains hors Isaf. Depuis 2001, 1 532 soldats étrangers sont morts dans le pays, dont 929 Américains.

 

Première publication : 01/12/2009

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama dévoile sa nouvelle stratégie pour l'Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)