Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

FRANCE

Envoyer davantage de soldats pour en finir au plus vite, la tactique d'Obama

Vidéo par Hélène DROUET

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 02/12/2009

Selon des sources officielles, le président des États-Unis va annoncer ce soir l'envoi de 30 000 soldats supplémentaires en Afghanistan. Mais il devrait toutefois réduire les effectifs militaires américains dans le pays d'ici trois ans.

Barack Obama doit annoncer ce mardi soir l'envoi de 30 000 soldats supplémentaires en Afghanistan tout en assurant aux Américains que s'il fait le choix d'envoyer davantage de troupes, c'est pour en finir au plus vite avec la guerre. Il devrait d'ailleurs annoncer que le contingent américain commencera à être réduit bien avant la fin de son mandat, en 2013.

Le déploiement de 30 000 hommes supplémentaires devrait s’échelonner sur six mois. Anticipant l'annonce très attendue du président américain, qui doit s'exprimer depuis la prestigieuse académie militaire de West Point, dans l’État de New York, un haut responsable de l’administration a confirmé ce chiffre mardi dans la journée.

Ce renfort de 30 000 hommes viendrait s’ajouter aux 21 000 soldats supplémentaires qui ont déjà été déployés en mars. A l’heure actuelle, les États-Unis comptent près de 70 000 hommes dans le pays. Au final, le président américain aura donc doublé les forces américaines engagées dans le conflit afghan depuis son arrivée à la Maison Blanche.
Selon des experts militaires, 30 000 soldats américains supplémentaires en Afghanistan représenteraient un coût compris entre 20 et 40 milliards de dollars.
 
Washington aurait demandé 1500 hommes à la France

En amont de la déclaration de Barack Obama, la Maison Blanche a fait savoir que le président américain avait d'ores et déjà informé son état-major de sa stratégie, pour qu’elle soit mise en application. "Le commandant en chef [le président américain, ndlr] a donné des ordres", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs, ajoutant que Barack Obama abordera également un calendrier de réduction des troupes.

Alors que l’insurrection des Taliban en Afghanistan ne cesse de prendre de l’ampleur, l’administration américaine presse ses alliés d’envoyer aussi des renforts. Le Premier ministre britannique Gordon Brown a d’ores et déjà confirmé l’envoi de 500 soldats supplémentaires, ce qui portera le contingent britannique sur place à 9 500 hommes.

De son côté, le président Nicolas Sarkozy a annoncé, le 15 octobre dans une interview au "Figaro", que la France n’enverrait pas "un soldat de plus". Selon les informations du quotidien "Le Monde", Washington a toutefois demandé à Paris d’ajouter 1 500 hommes aux 3 750 soldats français déjà présents en Afghanistan.

Plus de 100 000 soldats étrangers actuellement en Afghanistan

Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, a refusé de commenter les chiffres rapportés dans la presse, tout en confirmant que "les Américains réclamaient davantage de troupes aux Européens" pour l'Afghanistan. Selon lui, la France n’est pas disposée à envoyer des troupes supplémentaires, mais continuera de se concentrer sur la formation des forces afghanes.

Au total, 71 000 soldats étrangers sont déployés actuellement en Afghanistan au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan et de la coalition sous commandement américain de l'opération "Enduring Freedom" ("Liberté immuable"), auxquels viennent s'ajouter 34 000 soldats américains hors Isaf. Depuis 2001, 1 532 soldats étrangers sont morts dans le pays, dont 929 Américains.

 

Première publication : 01/12/2009

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama dévoile sa nouvelle stratégie pour l'Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)