Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : un sursaut possible ?

En savoir plus

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Les Écossais disent "non" à l’indépendance

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Ebola : l'infirmière française contaminée reçoit un traitement expérimental

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Les volleyeurs français dans le dernier carré du mondial

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

  • Après le "non" de l’Écosse, la Catalogne prépare son propre référendum

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • À Washington, Petro Porochenko réclame et obtient plus de soutien des États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao écope de six mois de suspension

    En savoir plus

  • Alibaba lève plus de 25 milliards de dollars à Wall Street

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

EUROPE

Miliband demande des précisions sur le sort des Britanniques arrêtés par l'Iran

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/12/2009

Dans un entretien téléphonique, le chef de la diplomatie britannique a demandé à son homologue iranien de préciser les "intentions" de Téhéran au sujet des cinq Britanniques arrêtés dans les eaux du Golfe.

AFP - Le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband s'est entretenu mardi soir par téléphone avec son homologue iranien Manouchehr Mottaki, à qui il a demandé de préciser les "intentions" de Téhéran au sujet des cinq Britanniques arrêtés dans les eaux du Golfe.

M. Miliband a réclamé au chef de la diplomatie iranienne "des informations claires sur ce qui s'est passé" et "une déclaration sur les intentions iraniennes", a indiqué le ministère britannique des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le ministre a demandé à ce que les cinq marins bénéficient d'un accès consulaire et a appelé de ses voeux leur libération "rapide", a ajouté le Foreign Office, précisant que M. Mottaki s'était engagé à lui apporter une réponse sur tous ces points "à la première opportunité".

L'ambassadeur iranien à Londres, Rasoul Movahedian, avait auparavant été convoqué et reçu pendant environ une demi-heure par un haut responsable du Foreign Office. Après cette rencontre, le ministère a indiqué que le fait que Téhéran n'ait pas encore exprimé ses intentions était une source "d'inquiétude croissante".

Par ailleurs, une porte-parole du Foreign Office a indiqué à l'AFP que les cinq marins, arrêtés le 25 novembre, pourraient être détenus sur l'île de Sirri, mais a précisé que le ministère "cherchait la confirmation" de cette information auprès de Téhéran.

Les cinq Britanniques, qui se rendaient de Bahreïn à Dubaï pour une course à la voile, ont été arrêtés par les Gardiens de la révolution, a déclaré un responsable de l'armée idéologique du régime.

Andrew Pindar, président de Sail Bahrain, l'équipe créée en coopération avec le souverain bahreïni Hamad ben Issa al-Khalifa et qui détient le voilier "Kingdom of Bahrain", a expliqué mardi que le bateau pourrait avoir dérivé dans les eaux territoriales iraniennes en raison d'un problème de moteur.

"Nous avons reçu un appel de l'équipage disant qu'ils avaient été arrêtés par un navire iranien", a-t-il déclaré dans un communiqué.

"Nous avons compris que l'équipage pensait être dans les eaux des EAU (Emirats arabes unis, ndlr), mais en raison d'un problème avec l'hélice, ils pourraient avoir dérivé par inadvertance dans les eaux iraniennes", a-t-il ajouté.

L'Iran a reconnu mardi l'arrestation des cinq Britanniques et menacé de réagir avec "fermeté" si leur "mauvaise intention" est prouvée.

M. Miliband s'est de son côté employé à dédramatiser la situation, assurant qu'il s'agissait d'une affaire "purement consulaire" sans aucun rapport avec le programme nucléaire contesté développé par Téhéran.

"Il n'est pas question de malveillance de la part de ces jeunes", a-t-il affirmé.
 

Première publication : 01/12/2009

COMMENTAIRE(S)