Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Santé

L'armée appelée en renfort dans les centres de vaccination français

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/12/2009

Le service de santé des armées met 200 médecins et 580 infirmiers militaires à la disposition des préfets pour renforcer les effectifs des centres de vaccination contre la grippe A(H1N1) à travers la France.

AFP - Le service de santé des armées a annoncé mardi qu'au total, d'ici à "la semaine prochaine", 200 médecins et 580 infirmiers militaires auront été mis à la disposition des préfets pour participer à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.
   
Une cinquantaine de médecins ainsi qu'une centaine d'infirmiers sont dès à présent disponibles "sur l'ensemble du territoire" et cinquante autres médecins ainsi que 220 infirmiers de plus le seront jeudi, précise le service de santé dans un communiqué.
   
"La semaine prochaine, c'est un total de 200 médecins et 580 infirmiers qui seront disponibles, en mobilisant les 260 élèves de 5e et 6e années des écoles du service de santé des armées de Lyon-Bron et Bordeaux", ajoute-t-il.
   
Le service de santé des armées rappelle que "plus de 200 vacations d’une demi-journée ont déjà été réalisées" par des équipes médicales militaires dans les centres de vaccination ouverts à travers la France.
   
Les armées emploient un peu moins de 2.000 médecins dont une fraction seulement est susceptible de participer à la campagne nationale de vaccination.
   
"Quatre cents personnels des services de santé - médecins, infirmiers ou aides soignants - participent à des opérations extérieures, certains se préparent à partir, notamment en Afghanistan, et d'autres sont à bord des bâtiments de la marine ou de sous-marins ou outre-mer", avait fait valoir lundi le médecin chef Anne Robert.
   
Par ailleurs, seuls les généralistes sont susceptibles, au moins pour le moment, de rejoindre les centres de vaccination, la Défense comptant également de nombreux praticiens hospitaliers ou chercheurs, avait-elle précisé.
   

 

Première publication : 02/12/2009

COMMENTAIRE(S)