Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les séparatistes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

Santé

L'armée appelée en renfort dans les centres de vaccination français

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/12/2009

Le service de santé des armées met 200 médecins et 580 infirmiers militaires à la disposition des préfets pour renforcer les effectifs des centres de vaccination contre la grippe A(H1N1) à travers la France.

AFP - Le service de santé des armées a annoncé mardi qu'au total, d'ici à "la semaine prochaine", 200 médecins et 580 infirmiers militaires auront été mis à la disposition des préfets pour participer à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.
   
Une cinquantaine de médecins ainsi qu'une centaine d'infirmiers sont dès à présent disponibles "sur l'ensemble du territoire" et cinquante autres médecins ainsi que 220 infirmiers de plus le seront jeudi, précise le service de santé dans un communiqué.
   
"La semaine prochaine, c'est un total de 200 médecins et 580 infirmiers qui seront disponibles, en mobilisant les 260 élèves de 5e et 6e années des écoles du service de santé des armées de Lyon-Bron et Bordeaux", ajoute-t-il.
   
Le service de santé des armées rappelle que "plus de 200 vacations d’une demi-journée ont déjà été réalisées" par des équipes médicales militaires dans les centres de vaccination ouverts à travers la France.
   
Les armées emploient un peu moins de 2.000 médecins dont une fraction seulement est susceptible de participer à la campagne nationale de vaccination.
   
"Quatre cents personnels des services de santé - médecins, infirmiers ou aides soignants - participent à des opérations extérieures, certains se préparent à partir, notamment en Afghanistan, et d'autres sont à bord des bâtiments de la marine ou de sous-marins ou outre-mer", avait fait valoir lundi le médecin chef Anne Robert.
   
Par ailleurs, seuls les généralistes sont susceptibles, au moins pour le moment, de rejoindre les centres de vaccination, la Défense comptant également de nombreux praticiens hospitaliers ou chercheurs, avait-elle précisé.
   

 

Première publication : 02/12/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)