Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gilberto Rodrigues Léal : le MUJAO annonce la mort du français enlevé au Mali

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

José Bové et Guy Verhofstadt, candidats à la présidence de la Commission européenne

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Elio Di Rupo, Premier ministre belge

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : les coulisses d'une libération

En savoir plus

FOCUS

Dans la ville natale de Jean Paul II, la "papamania" est au beau fixe

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

SUR LE NET

Un père syrien se bat en ligne pour retrouver son fils

En savoir plus

  • Brésil : au moins un mort dans des émeutes à Copacabana

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • Ligue des champions : à Madrid, Chelsea neutralise l'Atlético

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l’incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

  • Ryan Giggs joue les entraîneurs pour Manchester United

    En savoir plus

  • Washington lie la Russie aux séparatistes ukrainiens, photos à l’appui

    En savoir plus

Santé

L'armée appelée en renfort dans les centres de vaccination français

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/12/2009

Le service de santé des armées met 200 médecins et 580 infirmiers militaires à la disposition des préfets pour renforcer les effectifs des centres de vaccination contre la grippe A(H1N1) à travers la France.

AFP - Le service de santé des armées a annoncé mardi qu'au total, d'ici à "la semaine prochaine", 200 médecins et 580 infirmiers militaires auront été mis à la disposition des préfets pour participer à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.
   
Une cinquantaine de médecins ainsi qu'une centaine d'infirmiers sont dès à présent disponibles "sur l'ensemble du territoire" et cinquante autres médecins ainsi que 220 infirmiers de plus le seront jeudi, précise le service de santé dans un communiqué.
   
"La semaine prochaine, c'est un total de 200 médecins et 580 infirmiers qui seront disponibles, en mobilisant les 260 élèves de 5e et 6e années des écoles du service de santé des armées de Lyon-Bron et Bordeaux", ajoute-t-il.
   
Le service de santé des armées rappelle que "plus de 200 vacations d’une demi-journée ont déjà été réalisées" par des équipes médicales militaires dans les centres de vaccination ouverts à travers la France.
   
Les armées emploient un peu moins de 2.000 médecins dont une fraction seulement est susceptible de participer à la campagne nationale de vaccination.
   
"Quatre cents personnels des services de santé - médecins, infirmiers ou aides soignants - participent à des opérations extérieures, certains se préparent à partir, notamment en Afghanistan, et d'autres sont à bord des bâtiments de la marine ou de sous-marins ou outre-mer", avait fait valoir lundi le médecin chef Anne Robert.
   
Par ailleurs, seuls les généralistes sont susceptibles, au moins pour le moment, de rejoindre les centres de vaccination, la Défense comptant également de nombreux praticiens hospitaliers ou chercheurs, avait-elle précisé.
   

 

Première publication : 02/12/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)