Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

En savoir plus

Amériques

Le Sénat de New York s'oppose au mariage gay

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/12/2009

La chambre haute de l'État de New York a rejeté, par 38 voix contre 24, un projet de loi visant à autoriser le mariage entre personnes du même sexe. Quarante autres États se sont dotés de législations spécifiques pour interdire les unions gays.

REUTERS -  La chambre haute de l'Etat de New York a rejeté mercredi un projet de loi visant à autoriser le mariage entre personnes du même sexe.

Les sénateurs se sont prononcés par 38 voix contre 24. Le gouverneur David Paterson, membre du camp démocrate, avait annoncé son intention de promulguer le texte en cas d'adoption.

New York aurait été le sixième Etat américain à autoriser le mariage homosexuel après l'Iowa, le Connecticut, le Massachusetts, le New Hampshire et le Vermont. Quarante autres Etats se sont dotés de législations spécifiques pour l'interdire.

Le projet de loi a été adopté trois fois sans difficulté à la chambre basse de l'Etat de New York, où les démocrates sont majoritaires, mais il n'avait encore jamais été soumis au Sénat.

Première publication : 02/12/2009

COMMENTAIRE(S)