Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

VivaTech : Paris, capitale des start-ups pendant 3 jours

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"From Russia with luck"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Philip Roth, l'incomparable

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

France - Rwanda : vers un apaisement ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Sommet "Tech For Good" : la "French Tech" a-t-elle le vent en poupe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Solo, a Star Wars story" : à l’origine du mythe

En savoir plus

FACE À FACE

Macron et les banlieues : une vision libérale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

En savoir plus

Economie

La hausse du taux de chômage connaît un répit lors des trois premiers trimestres

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/12/2009

Le nombre de chômeurs en France métropolitaine est resté stable à 9,1 % au troisième trimestre de 2009. La ministre française de l'Économie, Christine Lagarde, prévoit toutefois une légère dégradation au quatrième trimestre.

REUTERS - Le taux de chômage en France se dégradera légèrement au quatrième trimestre après sa stabilisation des trois mois précédents, mais l'emploi reste tendanciellement en amélioration, a estimé jeudi Christine Lagarde.
 
Au troisième trimestre, le taux de chômage au sens du Bureau international du Travail (BIT) est resté stable à 9,1% en métropole, selon la statistique de l'Insee (pour plus de détails

Pour octobre toutefois, Pôle emploi a signalé une poussée du chômage avec 52.400 demandeurs d'emplois supplémentaires en catégorie A, plus que les trois mois précédents.
 
"En terme d'emploi, ce ne sera pas aussi bon qu'au troisième trimestre, il y aura une légère aggravation du chômage au sens du BIT", a déclaré la ministre de l'Economie sur LCI.
 
"On est directionnellement en amélioration mais on va encore avoir des petits soubresauts", a-t-elle expliqué.

Première publication : 03/12/2009

COMMENTAIRE(S)