Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • En direct : Cameron promet des pouvoirs élargis à l'Écosse

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

FRANCE

Coup d'envoi du 23e Téléthon, Bergé persiste et signe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/12/2009

À quelques heures du marathon télévisé destiné à financer la recherche sur les maladies rares, Pierre Bergé relance la polémique. Le président de sidaction dénonce "un détournement de générosité" des Français, au détriment de la lutte contre le VIH.

AFP - Le 23e Téléthon, marathon télévisé et fête populaire pour financer la recherche sur les maladies rares, démarre aujourd'hui sur France Télévisions, "confiante" malgré la polémique provoquée par Pierre Bergé qui a accusé l'évènement de "parasiter la générosité".

 

"Il faut maintenant clore cette polémique navrante qui met en péril" la plus grosse collecte populaire du monde, a déclaré à l'AFP Patrick Charles, en charge de l'évènement pour France Télévisions.

 

Au delà de la polémique, les dons risquent aussi de souffrir de la crise... et de la météo, un élément clé. "Je suis assez confiant: le Téléthon est une entreprise au long cours, je n'imagine pas les Français qui nous suivent depuis 22 ans s'arrêter de donner, d'autant que cette année on des résultats marquants", a commenté le coordonnateur de la manifestation.

 

Car le 23e Téléthon arrive à un tournant "décisif" pour la recherche, notamment après l'annonce d'un traitement stoppant l'évolution d'une maladie génétique rare et mortelle du cerveau chez 3 enfants.

 

Il y a deux semaines, Pierre Bergé, président du Sidaction, a déclenché un tollé en accusant l'Association française contre les myopathies (AFM), dont les fonds dépendent très majoritairement du Téléthon, de "parasiter la générosité des Français d'une manière populiste".

 

L'hommes d'affaires, soutenu par Line Renaud, a également contesté l'utilisation des dons.

 

L'AFM a collecté 122,8 millions d'euros en 2008, dont 104,9 grâce au Téléthon. Dans le même temps, les ressources brutes collectées par l'association Sidaction s'élevaient à 18,1 M EUR, dont 6,23 millions obtenus grâce à l'opération médiatique du même nom.

 

"Nous sommes les premiers à être déçus par la collecte du Sidaction", a fait valoir le responsable de France Télévisions. Le Téléthon ne recueille que 3% des dons annuels des Français et représente aussi une "clé d'entrée pour les gens qui donnent souvent pour la première fois", souligne-t-il.

 

Après le top départ, vendredi à 18h50, le groupe public va diffuser trente heures de programmes en direct durant lesquelles les téléspectateurs pourront appeler le 3637.

 

France 2 et France 3 se passeront le relais autour des présentateurs Sophie Davant et Nagui, du parrain de cette édition, Daniel Auteuil, et de ses ambassadeurs, Léandre et Céleste, frère et soeur touchés par une myopathie.

 

France 3 abordera en prime time la recherche vendredi. Le samedi soir sera plus festif sur France 2 autour des familles et de Lara Fabian, Julien Clerc, Bénabar...

 

Les 13 antennes de France 3 suivront les milliers de manifestations prévues à travers le pays, dont 140 à Paris: marche des maladies rares, défis sportifs, quizz, vente aux enchères, canoë-kayak remontant la Marne...

 

Chaque année, 5 millions de personnes se retrouvent dans la rue pour cette fête qualifiée de "14 juillet en hiver". "C'est un lien social. Plus de 40% de la collecte vient du terrain, des ventes de crêpes, de tricots, de lâchers de ballons...", a rappelé Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'AFM.

 

L'évènement représente aussi une fête pour les familles de victimes qui vivent "364 jours par an dans une solitude terrible" relève M. Charles. "Nos sujets ne sont pas misérabilistes, au contraire on donne de l'espoir", répond M. Charles.

 

Semblant vouloir apaiser les choses, Pierre Bergé a souhaité mardi que le Téléthon "soit un succès". Le Téléthon avait déjà fait l'objet d'une polémique en 2006, une frange de l'Eglise catholique s'insurgeant contre la recherche sur les cellules souches embryonnaires.

 

Première publication : 04/12/2009

  • FRANCE

    Vives réactions après la charge de Pierre Bergé contre le Téléthon

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Le sida tue moins mais tue toujours

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)