Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Economie

Le taux de chômage américain enregistre une baisse inattendue en novembre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/12/2009

Malgré une baisse inattendue des suppressions d'emplois en novembre aux États-Unis, le président Barack Obama entend aider fiscalement les entreprises pour les inciter à embaucher davantage.

REUTERS - Les pertes d'emplois ont été beaucoup moins élevées que prévu en novembre aux Etats-Unis et le taux de chômage a baissé à 10%, montrent les statistiques publiées vendredi par le département du Travail.

Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient un taux de chômage de 10,2%, stable par rapport à octobre.

Le nombre de pertes d'emplois a été de 11.000 le mois dernier, alors que le marché attendait 130.000 suppressions d'emplois. Il s'agit du nombre de suppressions d'emplois le plus faible depuis décembre 2007.

L'amélioration sur le terrain des suppression d'emplois a concerné la plupart des secteurs.

Par ailleurs, les suppressions d'octobre ont été fortement révisées à la baisse, à 111.000, contre 190.000 en première estimation.

Première publication : 04/12/2009

COMMENTAIRE(S)