Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Reprise des manifestations en Guinée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditérrannée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Reconnaissance du génocide des Arméniens : quel rôle joue la France ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Centenaire du génocide des Arméniens entre commémoration et provocations turques

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival de Cannes : 17 films en sélection officielle

En savoir plus

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Émilie Gassin présente son premier album "Curiosity"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Royaume-Uni : des élections décisives pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

José Bové : "Les nanoparticules dans l'alimentation, un danger pour les consommateurs"

En savoir plus

Economie

Le taux de chômage américain enregistre une baisse inattendue en novembre

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/12/2009

Malgré une baisse inattendue des suppressions d'emplois en novembre aux États-Unis, le président Barack Obama entend aider fiscalement les entreprises pour les inciter à embaucher davantage.

REUTERS - Les pertes d'emplois ont été beaucoup moins élevées que prévu en novembre aux Etats-Unis et le taux de chômage a baissé à 10%, montrent les statistiques publiées vendredi par le département du Travail.

Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient un taux de chômage de 10,2%, stable par rapport à octobre.

Le nombre de pertes d'emplois a été de 11.000 le mois dernier, alors que le marché attendait 130.000 suppressions d'emplois. Il s'agit du nombre de suppressions d'emplois le plus faible depuis décembre 2007.

L'amélioration sur le terrain des suppression d'emplois a concerné la plupart des secteurs.

Par ailleurs, les suppressions d'octobre ont été fortement révisées à la baisse, à 111.000, contre 190.000 en première estimation.

Première publication : 04/12/2009

COMMENTAIRE(S)