Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

Moyen-orient

L'UE dénonce l'extension des colonies à Jérusalem-Est

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/12/2009

Dans un rapport rendu public par le quotidien "Haaretz", l'Union européenne accuse Israël de "poursuivre son annexion illégale de Jérusalem-Est". Une expansion qui, aux yeux des Vingt-Sept, compromet "la création d'une capitale palestinienne".

AFP - L'UE a accusé Israël de poursuivre "activement" la colonisation dans le secteur oriental de Jérusalem, annexé en 1967 et à majorité arabe, sur fond de polémique sur le statut de Jérusalem-Est comme capitale d'un futur Etat palestinien indépendant.

"Les développements à Jérusalem-Est pendant 2009 ont été marqués par la poursuite de l'expansion de la colonisation et un nombre considérable d'expulsions et de démolitions de maisons palestiniennes", selon un rapport annuel de l'UE, non rendu public, dévoilé mercredi par le quotidien israélien Haaretz et dont l'AFP a obtenu copie jeudi.

"Israël, de facto, poursuit activement son annexion illégale de Jérusalem-Est en affaiblissant la communauté palestinienne dans la ville, en entravant le développement urbain palestinien et, finalement, en séparant Jérusalem-Est du reste de la Cisjordanie", déplore le rapport.

"Les activités illégales d'implantations à Jérusalem-Est préjugent du résultat d'une négociation sur le statut permanent de Jérusalem et rend non-viable la création d'une capitale palestinienne à Jérusalem-Est", ajoute-t-il.

Le document dénonce, entre autres, l'extension des colonies juives autour de la Vieille ville et aux abords immédiats de Jérusalem, et critique des fouilles archéologiques israéliennes "idéologiques".

Environ 250.000 Palestiniens vivent à Jérusalem-Est, ainsi que quelque 190.000 colons juifs dans 12 implantations, précise le rapport.

"Dans cette +bataille démographique+, Israël utilise la politique de colonisation pour consolider son contrôle de Jérusalem-Est", relève-t-il.

Le document regrette que la municipalité de Jérusalem "impose de sévères restrictions à la construction de logements palestiniens" dans le secteur oriental de la Ville sainte.

Interrogé, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Yigal Palmor, a qualifié le rapport européen de "malhonnête".

"Ce rapport est basé exclusivement sur des versions et des chiffres palestiniens. Il ne prend pas en compte les documents israéliens et reflète les termes de la propagande palestinienne. C'est bien pour cela qu'il n'est pas rendu public", a déclaré M. Palmor à l'AFP.

Le rapport annuel des chefs de mission de l'Union européenne à Jérusalem n'a jamais été pas publié officiellement.

Daté du 23 novembre, celui-ci a été présenté récemment à Bruxelles, au moment où une polémique a éclaté entre Israël et la présidence suédoise de l'UE au sujet du statut de Jérusalem-Est.

La Suède a présenté une proposition, qui sera soumise la semaine prochaine à l'approbation des ministres européens des Affaires étrangères, dans laquelle l'UE se prononce en faveur "d'un Etat palestinien viable (...) avec Jérusalem-Est comme capitale".

Dans un communiqué, le ministère israélien des Affaires étrangères a estimé que la proposition suédoise "porte atteinte à la capacité de l'Union européenne à prendre part en tant qu'un important médiateur dans le processus politique entre Israël et les Palestiniens".

Israël considère l'ensemble de Jérusalem, y compris la partie orientale dont l'annexion n'est pas reconnue par la communauté internationale, comme sa capitale "éternelle et indivisible".

Plusieurs pays européens, dont la France, ont exprimé des "réserves" sur la formulation de la proposition suédoise, et il est peu vraisemblable que celle-ci soit adoptée en l'état, selon des sources diplomatiques européennes.
 

Première publication : 04/12/2009

  • CISJORDANIE

    Des inspecteurs israéliens contrôlent l'arrêt des travaux dans les colonies

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Netanyahou propose de suspendre la colonisation en Cisjordanie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)