Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

SUR LE NET

USA : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

Planète

Les ministres népalais tiennent conseil sur l'Everest

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/12/2009

À quelques jours du sommet de Copenhague, des ministres népalais ont tenu une réunion exceptionnelle sur l'Everest, à 5 262 mètres d'altitude, afin d'alerter l'opinion publique des conséquences du changement climatique sur l'Himalaya.

AFP - Le gouvernement népalais a tenu vendredi une réunion ministérielle exceptionnelle sur l'Everest, à une altitude de 5.262 m, pour attirer l'attention sur les conséquences du réchauffement climatique dans la chaîne de l'Himalaya, avant la conférence sur le climat à Copenhague.
   
Le Premier ministre Madhav Kumar Nepal et ses 22 ministres, équipés de bouteilles d'oxygène et d'épais blousons, sont arrivés en hélicoptère sur le plateau de Kalapattar, situé sur les plus hautes montagnes du monde.
   
Après avoir pris part à la prière traditionnelle d'un sherpa, ils ont approuvé le discours devant être lu par le Premier ministre lors de la conférence sur le climat qui se tient du 7 au 18 décembre dans la capitale danoise, selon les images diffusées par la télévision.
   
Arborant des écharpes portant l'inscription "Sauvons l'Himalaya", les ministres ont tenu leur réunion pendant une vingtaine de minutes.
   
A l'issue de la réunion, la Première ministre adjointe, Sujata Koirala, a déclaré que le Népal demanderait aux pays riches de contribuer à hauteur de 1,5% de leur Produit intérieur brut (PIB) à la lutte des pays émergents contre le réchauffement climatique.
   
"Nous avons décidé que les pays développés devraient payer les pays pauvres parce que ce sont leurs émissions carboniques que nous subissons. C'est une demande faite pour protéger les générations futures", a-t-elle indiqué.
   
Selon les scientifiques, les glaciers de l'Himalaya fondent à un rythme alarmant, entraînant la formation d'immenses lacs qui menacent de céder et d'inonder les villages situés en aval.
   
Ils estiment que les glaciers pourraient disparaître et entraîner des phénomènes de sécheresse pouvant affecter plusieurs pays d'Asie, où quelque 1,3 million d'habitants dépendent des rivières prenant leur origine dans la chaîne de l'Himalaya.
   
Les experts s'alarment de la hausse des températures au Népal, qui progressent à un taux plus élevé que la moyenne mondiale.
   
L'an dernier, le Népal a vécu l'hiver le plus sec en quarante ans, provoquant pour la première fois d'immenses feux de forêts et réduisant à néant les récoltes dépendantes des pluies d'hiver.

Première publication : 04/12/2009

  • SOMMET DE COPENHAGUE

    Le Danemark souhaite une réduction de 50 % des émissions de gaz en 2050

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    La question climatique au cœur du sommet de Nankin entre la Chine et l'UE

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    L'écologie expliquée aux plus jeunes est prolixe... mais radote déjà

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)