Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

Planète

Petit guide sur les logos verts pour éviter les arnaques

Texte par Aurélie BLONDEL

Dernière modification : 04/12/2009

L’écologie a le vent en poupe et toutes sortes de produits "verts", "écologiques", et autres "respectueux de l’environnement" ont fait leur apparition. Savez-vous déchiffrer les logos et éviter les leurres du marketing ? Testez vos connaissances !

© Eco-emballages

Le Point vert est le signe d’un emballage recyclable.

FAUX. Présent sur la plupart des emballages, le Point vert montre simplement que le fabricant a payé sa contribution à un organisme de recyclage agréé - une participation financière obligatoire pour les entreprises qui mettent sur le marché des produits emballés. Ce logo ne signifie pas que l’emballage est recyclable ou recyclé.

L’Anneau de Moebius signifie qu’un emballage sera recyclé.

FAUX. L’anneau de Moebius prête souvent à confusion. Il figure sur les emballages recyclables. Reste ensuite au consommateur de déposer l'article dans la bonne poubelle. Si ce logo est accompagné de la mention "recyclé" ou d’un pourcentage, il signifie alors que l’emballage est, partiellement ou entièrement, constitué de matériaux recyclés.
 

FLEUR
© Afnor

La Fleur, qui permet de reconnaître des produits verts, est présente dans toute l’Union européenne.

VRAI. L’Écolabel européen, surnommé la Fleur, est le label écologique officiel de l’Union européenne. Il se trouve sur des produits non-alimentaires qui ont un impact limité sur l’environnement, comme la lessive, le produit vaisselle, la peinture, etc. Principal avantage : tout le cycle de vie du produit est pris en compte et le label offre la garantie que l’article est aussi performant qu’un produit traditionnel.

Le logo "Préserve la couche d’ozone" ne sert à rien.

VRAI. Ce logo signifie qu’un aérosol ne contient pas de CFC (chlorofluorocarbone), des gaz nocifs pour la couche d’ozone... aujourd’hui interdits.
 

La mention "Préserve l’environnement" : un gage d’empreinte limitée sur la nature.

FAUX. La mention "Préserve l’environnement", utilisée sur certains produits, n’est absolument pas un label officiel et les qualités écologiques en question ne sont pas contrôlées. Un exemple de marketing écologique…

Le logo "Tidy man" figure sur les emballages recyclables.

FAUX. Ce pictogramme, présent notamment sur les canettes, a uniquement une valeur pédagogique : il vise à inciter les consommateurs à jeter leurs emballages à la poubelle plutôt que dans la nature ou dans la rue.

On peut reconnaître les biberons contenant du bisphénol A grâce à un numéro.

VRAI. Le bisphénol A est une substance chimique soupçonnée par de nombreux scientifiques d’avoir des effets nocifs sur la santé. En attendant des études plus poussées, si vous voulez appliquer le principe de précaution, cherchez sur le biberon un symbole triangulaire avec un chiffre à l’intérieur - il indique à quel type de plastique vous avez affaire. Si c’est le chiffre 7, il peut s’agir de polycarbonate et donc le biberon a des chances de contenir du bisphénol A.

Un vin étiqueté "bio" peut contenir des substances chimiques.

VRAI. Il n’existe pas encore de "vin bio" certifié par un label officiel. Le logo AB sur une bouteille signifie simplement que le raisin a été cultivé selon les principes de l’agriculture biologique, mais il n’interdit pas le recours à des substances chimiques pendant le processus de transformation.


© AISE

Un T-shirt avec un gros point vert : ce logo garantit une lessive moins polluante.

FAUX. Le symbole, présent sur de nombreux paquets de lessive, signifie que le fabricant adhère à la "Charte sur le nettoyage durable" créée par l’Association internationale de la savonnerie, de la détergence et des produits d’entretien en Europe. "Attention, c’est un exemple typique de marketing écologique, c’est une charte créée par les fabricants, elle n’est pas très contraignante, il s’agit surtout de donner au consommateur des conseils d’utilisation de la lessive", précise Jessica Piersanti, de MesCoursesPourLaPlanete.com. Pour la lessive, rien de tel que les labels officiels, qui apportent de véritables garanties et sont contrôlés par des organismes indépendants. Exemple : l’Ecolabel européen.

Plus d’infos sur le site de l’Ademe et sur le site Mes courses pour la planète.

Première publication : 04/12/2009

COMMENTAIRE(S)