Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

Amanda Knox condamnée à 26 ans de prison pour le meurtre d'une étudiante britannique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/12/2009

Reconnue coupable du meurtre d'une étudiante britannique, en 2007, à Pérouse (Italie), l'Américaine Amanda Knox a écopé d'une peine de 26 ans de prison. Son ex-compagnon Raffaele Sollecito a été condamné à 25 ans de prison.

AFP - L'étudiante américaine Amanda Knox et son ex-petit ami Raffaele Sollecito ont été condamnés à 26 et 25 ans de prison à Pérouse (centre) pour le meurtre sanglant en 2007 de la co-locataire de Knox, une Britannique de 21 ans, Meredith Kercher, a annoncé le tribunal.
   
Knox, 22 ans et Sollecito, 25 ans ont tous deux été reconnus coupables d'avoir soumis à des violences sexuelles et tué à coups de couteau la jeune Meredith, dans la nuit du 1er au 2 novembre 2007 dans cette ville médiévale, dont l'université accueille une forte proportion d'étudiants étrangers.
   
Le procès devant la cour d'assises de Pérouse a duré près d'un an et s'est réparti en 50 audiences. Le parquet avait requis la réclusion à perpétuité et des mesures d'isolement contre les deux ex-amants mais la cour n'a pas retenu les circonstances aggravantes avancées par l'accusation.
   
"Non...non", a murmuré Amanda, aggripée à son avocat, avant de fondre en larmes, à la lecture du long verdict par le président de la Cour, Luciano Ghirga.
   
Les six jurés et les deux juges ont délibéré pendant près de 12 heures avant d'annoncer le verdict.
   
La jeune fille originaire de Seattle, dont une partie de la famille se trouvait dans la salle pour le verdict, avait la veille imploré le jury de ne pas lui apposer "un masque de tueuse".
   
Après la sentence, sa mère, Edda Mellas était secouée par de gros sanglots pendant que la belle-mère d'Amanda, Cassandra Knox, tentait de la réconforter.
   
Raffaele, un étudiant en ingénierie, est resté impassible tandis que sa soeur lui criait au moment où il quittait la salle de tribunal: "courage courage Raffaele", avant de se mettre à pleurer.
   
La compagne du père du jeune homme a critiqué le jury: "ils n'ont pas fait leur devoir jusqu'au bout, Raffaele est innocent".
   
Meredith Kercher, dont la mère et une soeur se trouvaient aussi à Pérouse pour le verdict, avait été découverte à demi-nue et la gorge tranchée dans un appartement du centre historique de Pérouse. L'arme du crime, un couteau portant des traces d'ADN de Knox, avait été découvert au domicile de Sollecito.
   
Selon l'accusation, Amanda et Raffaele ont donné à Meredith un coup de couteau fatal pendant qu'un troisième accusé, un Ivoirien de 22 ans, Rudy Guede, lui tenait les bras parce qu'elle refusait de participer à des jeux sexuels alors qu'ils étaient tous sous l'emprise de la drogue et de l'alcool.
   
Présenté par la défense de Knox et Sollecito comme l'unique coupable, Guede, tout en plaidant son innocence, a choisi une procédure accélérée au terme de laquelle il a été condamné à 30 ans de prison dont il a fait appel.
   
Le 20 novembre, en prononçant son réquisitoire le procureur Giuliano Mignini avait accusé Amanda de s'être acharnée sur Meredith au cours d'une nuit d'orgie, de drogue et d'alcool, dans "un crescendo de violences".
   
Il avait dépeint la jeune Américaine comme le cerveau du meurtre parce que Meredith aurait critiqué son mode de vie déluré et un manque d'hygiène. Selon le procureur, le jeune étudiant en ingénierie Sollecito était "Amanda-dépendant".
   
Tous les accusés ont été condamnés à verser un million d'euros à chacun des parents de la victime et 800.000 euros à ses trois frères et soeurs.
  
 

Première publication : 05/12/2009

COMMENTAIRE(S)