Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

VOUS ÊTES ICI

La baie du mont Saint-Michel, entre pierre et mer

En savoir plus

REPORTERS

Thaïlande : face à la junte, la dissidence tente de résister

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Lutte contre le réchauffement climatique : "Les entreprises sont aussi la solution!"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : la Belgique arrêtera son aide directe en cas de 3e mandat de Nkurunziza

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Palmyre en danger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaza au bord de l'asphyxie, selon la Banque mondiale

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Quelle stratégie face à l'organisation de l'Etat islamique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La prise de Ramadi : la faute aux Américains ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : pourquoi la coalition échoue-t-elle ? (partie 2)

En savoir plus

Asie - pacifique

Affrontements entre policiers et manifestants à Téhéran

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/12/2009

Selon des témoins, des heurts ont opposé la police et des partisans de l'opposition près de l'université de Téhéran où la police campe pour empêcher tout rassemblement en marge de la Journée nationale des étudiants qui a lieu aujourd'hui.

AFP - La police iranienne a tiré lundi matin du gaz lacrymogène pour disperser des manifestants dans le centre de Téhéran alors que des affrontements ont eu lieu entre des groupes de manifestants et des policiers, ont rapporté à l'AFP des témoins.

"La police a tiré du gaz lacrymogène contre des groupes de manifestants qui lançaient des slogans contre le président Mahmoud Ahmadinejad", a déclaré un témoin.

Ces incidents ont eu lieu sur l'avenue Enghelab, qui longe l'université de Téhéran, selon ce témoin.


L'AFP n'a pas pu confirmer ces incidents dans la mesure où la presse étrangère est interdite de couvrir les manifestations de l'opposition. Les cartes de presse des journalistes travaillant pour les médias étrangers ont été déclaré "non valables" par les autorités pendant 48 heures.

Première publication : 07/12/2009

COMMENTAIRE(S)