Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

Amériques

Vers un premier encadrement des émissions de CO2 aux États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/12/2009

L'Agence américaine de protection de l'environnement a reconnu, ce lundi, que les émissions de gaz à effet de serre étaient responsables du réchauffement climatique, ouvrant la voie à une règlementation en la matière.

AFP- L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a décrété lundi que les émissions de gaz à effet de serre jugées responsables du réchauffement étaient une menace pour la santé publique, ouvrant la voie, pour la première fois, à une régulation de ces émissions.

La directrice de l'agence, Lisa Jackson, a indiqué que l'EPA était "désormais autorisée et contrainte de faire des efforts raisonnables" pour limiter les émissions de gaz à effet de serre (GES).

"Ces conclusions attendues de longue date scellent dans l'histoire l'année 2009 comme le moment où le gouvernement des Etats-Unis a commencé à s'atteler au défi des émissions polluantes liées aux gaz à effet de serre", a-t-elle affirmé au cours d'une conférence de presse.

L'EPA considère que six GES constituent une menace pour la santé publique: le dioxyde de carbone, le méthane, le protoxyde d'azote, les hydrofluorocarbures (HFC), les hydrocarbures perfluorés (PFC) et l'hexafluorure de soufre.

Mme Jackson a précisé que l'EPA n'allait pas imposer immédiatement de nouvelles régulations, soulignant toutefois que ses conclusions allaient lui permettre d'édicter un règlement pour les véhicules légers.

Cette annonce est intervenue quelques heures après l'ouverture de la conférence sur le climat de Copenhague, qui vise à aboutir à un accord sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Ces dernières semaines, le président américain Barack Obama a tenté de prouver que son pays était engagé dans la lutte contre le réchauffement, malgré le refus des Etats-Unis de ratifier le Protocole de Kyoto et la féroce opposition de nombreux élus du Congrès à toute régulation.

En prélude au sommet de Copenhague, M. Obama avait annoncé le 25 novembre un objectif chiffré de réduction des émissions américaines de gaz à effet de serre de 17% d'ici à 2020 par rapport au niveau de 2005.

Mais au Congrès, certains élus républicains prennent prétexte du "Climategate", ce scandale concernant des climatologues accusés d'avoir manipulé des données sur le réchauffement, pour fustiger la position de l'EPA.

Dans une lettre adressée à Mme Jackson avant l'annonce de la décision de l'EPA, quatre élus républicains, opposants à toute législation sur le changement climatique, estiment que le "Climategate" devrait pousser l'EPA a revoir sa politique.

Mme Jackson a répondu à ces critiques en martelant qu'il y avait des "preuves accablantes" du réchauffement climatique.


Première publication : 07/12/2009

COMMENTAIRE(S)