Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baltimore : 6 policiers poursuivis pour homicide involontaire, les habitants exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : à la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La France, 3ème exportateur d'armes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les clandestins, plus rentables que la drogue"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"François Hollande, "chouchou" du Golfe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

Amériques

Des démocrates parviennent à un compromis sur la réforme de santé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/12/2009

Un groupe de sénateurs démocrates chargés de négocier la réforme du système de santé américain sont parvenu à un compromis pour trouver un substitut au volet d'assurance public inclus dans la proposition de loi du Sénat.

Reuters - Les sénateurs démocrates chargés de négocier la réforme du système d'assurance-maladie aux Etats-Unis ont annoncé avoir trouvé un compromis au sujet du du système d'assurance public.

"Nous avons un large accord", a déclaré à la presse le chef de file de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid. Il n'a pas voulu de donner de détails.

Une équipe de dix sénateurs démocrates, cinq "libéraux" et cinq "modérés", a travaillé pendant plusieurs jours pour trouver un substitut au volet d'assurance public inclus dans la proposition de loi du Sénat sur la santé, après les inquiétudes signalées par certains modérés.

Ce "volet public" géré par le gouvernement est l'un des principaux obstacles à la réforme du système de santé voulu par Barack Obama.

A la place du schéma entièrement public, il serait créé un projet à but non lucratif géré par les assureurs privés et administré par un organisme public, l'Office of Personnel Management, explique-t-on de sources démocrates au Sénat.

Les négociateurs ont aussi cherché à estimer le coût d'une augmentation du nombre de bénéficiaires du programme Medicare destiné aux personnes âgées. Les Américains y ont droit actuellement à partir de 65 ans. Ce programme pourrait être désormais ouvert aux Américains dès 55 ans.

Cette proposition, visant à créer un système d'assurance plus abordable pour les salariés âgés, est mis en avant par les démocrates dits libéraux. En échange, ils renonceraient à soutenir le "volet public".

La Chambre des représentants a adopté son propre projet de loi le 7 novembre, et, si le Sénat fait de même, il faudra que les deux chambres s'accordent sur un texte commun, fruit de la fusion des deux projets, avant que le président Obama ne puisse signer la mouture finale.

Le président américain a fait de la réforme du système de santé sa priorité sur le plan intérieur. Il veut étendre la couverture maladie à la plus large partie possible des 46 millions d'habitants qui en sont actuellement privés et mettre un terme à certaines pratiques des compagnies d'assurance, comme le refus d'assurer certaines catégories à risque de la population.

 

Première publication : 09/12/2009

  • ÉTATS-UNIS

    Obama passe une première étape-clé au Sénat pour la réforme de la santé

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La commission des finances du Sénat approuve le plan santé d'Obama

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)