Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

  • En direct : Hollande annonce des frappes aériennes en Irak dans un délai "court"

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

SCIENCES

Le lancement du satellite militaire Hélios 2B retardé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/12/2009

La mise sur orbite du satellite militaire Hélios 2B, qui pourra fournir des clichés très précis des territoires qu'il survole, a été reportée de plusieurs jours après la découverte d'une anomalie sur la fusée Ariane, chargée de le lancer.

AFP - Le lancement de la fusée Ariane 5, emportant le satellite d'observation militaire Hélios 2B, a été reporté "de quelques jours" à la suite d'une "anomalie sur le lanceur", a annoncé mercredi à Kourou (Guyane) le PDG d'Arianespace, Jean-Yves Le Gall.

Le tir était initialement prévu mercredi à 13H26 locales (17H26 à Paris) mais, lors de la chronologie du lancement dans la nuit de mardi à mercredi, un "problème de pression dans la sphère d'hélium qui pressurise le lanceur" a été repéré, a précise le PDG d'Arianespace.

"Une fuite nécessitant un changement de valve a été détectée", a ajouté M. Le Gall, qui a expliqué à la presse que la fusée Ariane 5 devra être retirée du pas de tir pour être installée dans le bâtiment d'assemblage principal où sera effectuée la réparation.

D'un poids de 4,2 tonnes au décollage, Hélios 2B devait être placé sur une orbite polaire héliosynchrone permettant de survoler les mêmes régions de la Terre à la même heure solaire afin de photographier des sites d'intérêt militaire ou préparer des objectifs d'opérations.

La Belgique, l'Espagne, l'Italie et la Grèce disposent de droits de programmation d'Hélios et d'utilisation de ses photos à hauteur de leur participation dans le programme (2,5%). La France a également signé avec l'Italie et l'Allemagne deux accords "d'échanges de capacités basés sur des échanges de droits de programmation" entre le système Hélios et les systèmes de satellites radar italien Cosmos-Skymed et allemand SAR-Lupe.

 

Première publication : 09/12/2009

COMMENTAIRE(S)