Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

FRANCE

A l'heure de Copenhague, le projet Autolib' prend forme à Paris

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 10/12/2009

Paris lance ce jeudi l'appel d'offres pour Autolib', un système de location en libre service de voitures électriques. Si la mairie de Paris qualifie le projet de "première mondiale", les Verts ne cachent pas leur scepticisme.

Alors que les grands de la planète discutent environnement à Copenhague, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, lance officiellement ce jeudi l'appel d'offres pour Autolib', un système de location de voitures électriques en libre service dans la capitale et sa proche banlieue.

Inspiré du système à succès Vélib', le projet Autolib', que le maire de Paris avait promis dès les dernières municipales, ambitionne de mettre à la disposition des futurs abonnés 3 000 véhicules répartis dans plus de 1 000 stations à Paris et dans sa proche banlieue.

Avis, RATP, SNCF et Vinci Park se sont déjà accordés pour proposer ensemble un projet. Toutes les offres seront étudiées au printemps prochain et le choix du candidat devrait être décidé fin 2010.

Aberration écologique

Les candidats devront en particulier proposer des moyens d’empêcher que les voitures soient vandalisées ou abimées. Un vrai défi de gestion – d’autant que l’expérience Velib' à prouver que les dégradations sont nombreuses - qui rend les Verts, pourtant alliés de Betrand Delanoë, sceptiques.

Favorables à l'autopartage et à un système de petits taxis électriques, les Verts critiquent Autolib' sur plusieurs plans et en particulier d’un point de vue… écologique. Le public visé, argumentent-ils, ne possède pas de voiture. Les autolib’ les inciteraient donc à se détourner des transports en commun, Velib', taxis et autres systèmes de location de voiture et d’autopartage qu’ils utilisent habituellement.

Par ailleurs, ils rappellent que recharger les batteries électriques le jour, comme il en est question avec Autolib', est une aberration écologique. "Alors que la nuit l’électricité nucléaire est surabondante et quasiment gratuite, en fin d’après-midi EDF achète à l’étranger de l’électricité 10 fois plus chère, et souvent produite à partir du charbon", rappelait l'élu Verts Jean-Pierre Girault lors du Conseil régional des 8 et 9 octobre 2009.

Première publication : 10/12/2009

COMMENTAIRE(S)