Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 11/12/2009

Alfredo Astiz, "l'ange blond de la mort", sur le banc de accusés

Ce vendredi s'ouvre à Buenos Aires le procès d'Alfredo Astiz pour crimes contre l'humanité. Cet ancien officier de la marine, surnommé "l'ange blond de la mort", est accusé d'être un des pires tortionnaires de la dictature argentine (1976-1983).

Les invités de ce Focus sont Antoine Raux, notre correspondant à Buenos Aires, et Tristan Mendès-France, auteur de "Gueule d’ange" (éditions Favre, 2003) et réalisateur d’un documentaire sur Alfredo Astiz.

 

 

Il s'est lui même défini comme la "meilleure machine à tuer un homme politique ou un journaliste", rappelle Horacio Mendez Carreras, avocat des disparus français en Argentine. Et pourtant, il est longtemps passé à travers les filets de la justice argentine. Le capitaine Alfredo Astiz, 59 ans aujourd'hui, est accusé d'avoir séquestré et torturé des dizaines d'opposants politiques durant la dictature argentine entre 1976 et 1983.

Grâce aux lois d'impunité et autres pardons accordés aux militaires, il vivait en liberté… Au grand dam des associations de défense des droits de l'Homme qui ont manifesté quotidiennement pour son emprisonnement durant des années.

Le scandale aurait pu continuer. Mais, en 2003, l'Argentine annule les lois dites "Obediencia Debida" et "Punto Final" qui avaient permis d'arrêter les procédures engagées au début des années 1980, et déclare imprescriptibles les crimes contre l'humanité. Depuis, Alfredo Astiz attend, avec d'autres ex-militaires, son jugement en prison.

En France, en 1990, Astiz a déjà été condamné par contumace pour le meurtre de deux religieuses françaises. Verdict : réclusion à perpétuité. Plus de 30 ans après les faits, celui qui fut longtemps un symbole de l'impunité des militaires doit répondre à la justice de son pays.
 

Par Antoine RAUX

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/12/2014 Chine

Chine : le christianisme réprimé ?

En Chine, dans la province du Zhejiang, au sud de Shanghai, les chrétiens de Wenzhou s'apprêtent à fêter Noël dans un contexte tendu. Depuis quelques mois, le gouvernement local...

En savoir plus

22/12/2014 Territoires palestiniens

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

Pourparlers de paix au point mort, violences à Jérusalem, déclarations haineuses de part et d'autres... Le Proche-Orient est au bord d'un nouvel embrasement. Notre correspondant...

En savoir plus

19/12/2014 Pakistan

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

La ville pakistanaise de Peshawar vit au rythme des enterrements des enfants assassinés mardi 16 décembre, lors du raid d’un commando taliban contre une école. Les reporters de...

En savoir plus

18/12/2014 Italie

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

Jeudi marque la journée internationale des migrants. Depuis le début de l'année, ils sont 165 000 à avoir débarqué sur les côtes italiennes. Mais en 2014, 3 419 d'entre eux sont...

En savoir plus

17/12/2014 Ouganda

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

Née des cendres de la guerre civile ougandaise au milieu des années 1980, l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) avait pour ambition de s'emparer du pouvoir en Ouganda. Chassée...

En savoir plus