Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

FRANCE

Grâce aux jeunes de l'UMP, les ministres dansent et la Toile se bidonne

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 14/12/2009

Dans un clip d'autopromo produit par les Jeunes populaires, ministres et poids lourds de la droite se mettent en scène sur les paroles de "Tout ceux qui veulent changer le monde". Une vidéo qui fait un tabac sur le Net.

Tant que ça buzz, ça va. Les Jeunes populaires de l’UMP ont décidé de torpiller l’image un peu Mireille Mathieu qui colle aux basques du gouvernement avec une vidéo d’autopromo qui fait un tabac sur la Toile. Initialement, elle devait être diffusée vendredi soir, mais elle a "fuité" sur BFM TV, puis sur Le Post.fr dès jeudi soir. On y voit plusieurs ministres et poids lourds de la droite se déhancher et faire semblant de chanter sur les paroles de "Tous ceux qui veulent changer le monde", un titre de Luc Plamondon qui leur a cédé librement les droits de son hit de 1976.

Selon Benjamin Lancar, le président des Jeunes populaires interrogé par Le Post.fr, il a fallu 500 heures et 250 jeunes pour réaliser ce "libdub" (clip où des particuliers se mettent en scène en faisant du playback), tourné en marge du campus d’été de l’UMP en septembre.

Une opération de com’ décalée et assumée qui a reçu un large écho sur la Toile. Mais au vu des très nombreuses réactions des internautes, Christine Lagarde (ministre de l'Économie) , Xavier Darcos (ministre du Travail), Rama Yade (secrétaire d'État aux Sport), Rachida Dati (ancienne ministre de la Justice) et autre Frédéric Lefebvre (porte-flingue de Nicolas Sarkozy) ne sont pas franchement à leur avantage dans ce clip. Sur Twitter, c’est l’avalanche : "Le libdub a nécessité 500 heures de travail ? Traduction : travailler plus ne veut pas dire travailler mieux", ironise un internaute. "lls ont dû faire une grosse connerie au gouvernement pour être obligé de faire diversion avec un libdub", estime un autre. N'empêche, note une autre utilisatrice de Twitter, "il y a tout de même une certaine complicité qui enfonce un peu plus le PS".

Autre grand jeu sur le Net : le détournement de vidéo. Plusieurs parodies circulent déjà sur la Toile. Parmi les plus consultées, Le Post.fr recense une version qui en profite pour tourner en dérision le débat sur l’identité nationale et une autre qui colle sur les paroles de Luc Plamondon des images tirées de l’actualité sociale française beaucoup moins drôles qu’une Christine Lagarde en train de (ne pas) danser.

Certes, le buzz a bel et bien pris sur la Toile, mais à quel prix ? Luc Ferry, ancien ministre de droite de l’Éducation, a qualifié, lors du Talk Orange-Le Figaro de jeudi,  le libdub de "dégoulinant de bêtise".

Première publication : 11/12/2009

COMMENTAIRE(S)