Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar, l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : en Catalogne, certains redoutent une radicalisation du mouvement indépendantiste

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

EUROPE

Les pays pauvres jugent "insignifiante" l'aide promise par l'UE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/12/2009

L'aide de 7,2 milliards d'euros promise par l'Union européenne (UE) pour aider les pays pauvres à affronter le réchauffement climatique n'a été que tièdement accueillie par ces derniers qui l'ont jugée "insignifiante".

Un webdocumentaire FRANCE 24 - RFI

AFP - L'annonce européenne d'une aide de 7,2 mds d'euros à court terme pour aider les pays les plus pauvres face au réchauffement climatique est "insignifiante", a estimé vendredi à Copenhague le représentant des pays en développement réunis au sein du G77.
   
"C'est non seulement insignifiant mais cela nourrit en réalité encore plus la défiance sur les intentions des leaders de l'Union européenne à l'égard du changement climatique", a déclaré le délégué soudanais Lumumba Stanislas Dia-Ping, dont le pays préside le G77 (130 pays en développement).
   
Selon le délégué soudanais, les fonds européens pour les années 2010, 2011 et 2012 annoncés vendredi à Bruxelles ne répondent pas à la question centrale du financement à long terme de l'aide aux pays pauvres.
   
"Nous considérons que les leaders européens agissent comme des sceptiques du changement climatique", a-t-il lâché.
   
Les pays de l'UE ont décidé vendredi de verser 2,4 milliards d'euros par an pendant trois ans pour venir en aide aux pays les plus vulnérables face au réchauffement.

Première publication : 11/12/2009

COMMENTAIRE(S)