Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi: "tout va bien madame la marquise"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : début de l'exhumation de Sankara et 12 de ses compagnons d'armes tués en 1987

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Serge Klarsfeld : "Il faut combattre les démagogues, comme Marine le Pen"

En savoir plus

FOCUS

Le Liban, une année sans chef d'État

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France - Maroc : fin de la discorde ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fifa : qui succédera à Blatter ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'industrie du futur : le plan d'Emmanuel Macron pour moderniser la France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

EUROPE

Les pays pauvres jugent "insignifiante" l'aide promise par l'UE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/12/2009

L'aide de 7,2 milliards d'euros promise par l'Union européenne (UE) pour aider les pays pauvres à affronter le réchauffement climatique n'a été que tièdement accueillie par ces derniers qui l'ont jugée "insignifiante".

Un webdocumentaire FRANCE 24 - RFI

AFP - L'annonce européenne d'une aide de 7,2 mds d'euros à court terme pour aider les pays les plus pauvres face au réchauffement climatique est "insignifiante", a estimé vendredi à Copenhague le représentant des pays en développement réunis au sein du G77.
   
"C'est non seulement insignifiant mais cela nourrit en réalité encore plus la défiance sur les intentions des leaders de l'Union européenne à l'égard du changement climatique", a déclaré le délégué soudanais Lumumba Stanislas Dia-Ping, dont le pays préside le G77 (130 pays en développement).
   
Selon le délégué soudanais, les fonds européens pour les années 2010, 2011 et 2012 annoncés vendredi à Bruxelles ne répondent pas à la question centrale du financement à long terme de l'aide aux pays pauvres.
   
"Nous considérons que les leaders européens agissent comme des sceptiques du changement climatique", a-t-il lâché.
   
Les pays de l'UE ont décidé vendredi de verser 2,4 milliards d'euros par an pendant trois ans pour venir en aide aux pays les plus vulnérables face au réchauffement.

Première publication : 11/12/2009

COMMENTAIRE(S)