Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

Santé

La France, seul pays d'Europe où le virus progresse encore

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/12/2009

L'activité du virus A(H1N1) ne progresse plus en Europe occidentale, sauf en France, annonce l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Depuis son déclenchement en avril dernier, la pandémie a tué près de 9 600 personnes.

AFP - La grippe H1N1 a atteint son pic ou est sur son déclin en Europe occidentale, "à l'exception de la France où l'activité grippale continue de progresser", a annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le virus pandémique a tué "au moins 9.596" personnes dans le monde depuis son apparition en mars-avril dernier, soit 828 morts supplémentaires en une semaine (+9,4%), selon le dernier bilan publié vendredi par l'OMS.

Le continent américain reste le plus touché, avec 6.131 morts (+ 253 en une semaine), mais c'est en Europe que la progression est de loin la plus vive, avec "au moins" 1.242 morts, soit 324 décès supplémentaires en une semaine (+35,29%).

"En Europe, on continue d'observer à travers le continent une transmission géographiquement répandue du virus pandémique", relève l'OMS.

"A l'exception de la France où l'activité grippale continue d'augmenter, l'activité grippale a atteint ou dépassé son pic dans la plupart des pays d'Europe occidentale, dont la Belgique, l'Islande, l'Irlande, les Pays-Bas, l'Espagne, le Portugal, l'Italie et l'Allemagne", a indiqué l'organisation en observant "un impact modéré (de la maladie) sur le système de santé en France".

"En Europe du Nord, l'intensité (de l'activité grippale) reste élevée, même si elle a commencé à baisser en Norvège, en Suède et au Danemark", selon les statistiques de l'OMS.

En Europe centrale, le virus continue de progresser, notamment en Albanie, République Tchèque, Estonie, Grèce, Hongrie, Lettonie, Pologne, Roumanie, Montenegro, Slovénie et Turquie.

En revanche, "plus à l'est, des taux en déclin de maladies grippales et respiratoires ont été observés en Géorgie, Bulgarie et Ukraine" tandis que "l'activité globale du virus en Fédération de Russie a récemment atteint son pic", selon l'OMS.

"Aux Etats-Unis et au Canada, la transmission du virus reste active mais globalement l'activité grippale est sur le déclin pour respectivement la 5ème et la 3ème semaine", relève l'organisation.

En Asie-pacifique, la maladie a fait 1.662 morts (+ 190 en une semaine).

L'OMS observe notamment un regain récent de la grippe H1N1 à Hong Kong et à Taïwan après un premier pic, tandis que la maladie continue de progresser au Japon.

 

Première publication : 12/12/2009

COMMENTAIRE(S)