Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des émeutes éclatent au Gabon après l'annonce de la victoire de justesse d'Ali Bongo

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (2ème partie)

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (1ère partie)

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Offensive turque en Syrie : le casse-tête de Washington

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Venise, ses gondoles, ses canaux et... son cinéma !

En savoir plus

FOCUS

Crise des migrants : la rue, point de passage obligé pour les demandeurs d'asile à Paris?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

FACE À FACE

La démission de Macron, un nouveau coup dur pour Hollande

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, Macron tua le père"

En savoir plus

Sports

Bordeaux s'impose à Lyon et conforte sa place de leader

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/12/2009

Dimanche, Bordeaux s'est imposé à Lyon (1-0) grâce à une tête de Chamakh en toute fin de match. Montpellier, vainqueur à Toulouse (1-0), pointe à la seconde place du classement de L1, devant le LOSC et Marseille.

AFP - Bordeaux, vainqueur à Lyon (1-0), a conforté dimanche sa première place en enfonçant l'OL (9e) dans une crise de confiance, alors que Montpellier a conservé sa place de dauphin en s'imposant à Toulouse (1-0) et que Lille est monté sur le podium grâce à un nouveau festival offensif.

Le choc en clôture de la 17e journée est restée sans éclats autres que les multiples fautes. Mais les Girondins, grâce à un but de la tête de Chamakh à la 86e minute, ont montré qu'ils formaient l'équipe la plus solide, et possèdent désormais huit points d'avance sur les Lyonnais.

L'OL a concédé son 5e match consécutif sans victoire en L1 et ne l'a plus emporté à Gerland depuis le 26 septembre! Le président Aulas a beau s'échiner à étouffer les critiques, le ralentissement lyonnais n'en demeure pas moins net.

Et c'est Montpellier (à quatre points du leader mais avec un match en retard) qui défie désormais les Girondins, qu'il va recevoir mercredi pour la 11e journée en retard. Parmi les équipe surprises occupant depuis quelques semaines le haut du pavé, le MHSC est la seule à soutenir le rythme, grâce à un superbe but de Camara dès la 11e minute.

Le PSG facile

A Montpellier, la palme de la constance, à Lille celle de l'efficacité: le Losc a connu une semaine faste, avec des victoires contre Saint-Etienne 4-0 jeudi en match décalé et dimanche à Monaco, un 4-0 encore, qui le poste sur le podium et en tête des attaques de l'élite (30 buts). Oubliés, les errements du début de saison: Lille vient d'inscrire quatre buts à chacun de ses quatre derniers matches de championnat!

Et quand Frau et Gervinho ne marquent pas, c'est De Melo qui s'en charge. Le Brésilien a réussi un doublé et ouvert ainsi son compteur personnel, avant des réalisations de Cabaye (son quatrième penalty en quatre matches) et Aubameyang.

A Paris, la palme de la fulgurance: deux buts de Luyindula et Sessegnon aux 11e et 13e minutes ont assommé les Verts, et Erding a porté le coup de grâce juste avant la pause. "On fait une entame fantastique, a savouré Antoine Kombouaré. On ne pouvait pas rêver mieux". Le PSG se rassure et grappille une place au classement (10e), tandis que Saint-Etienne reste au bord de la zone rouge (17e).

En bas de classement, Grenoble est retombé dans ses travers en perdant à Sochaux (1-0).

Samedi, Marseille avait assuré l'essentiel, fût-ce sans la manière. "Je ne vais pas faire la fine bouche, nous avons fait le minimum syndical, mais ce minimum me satisfait, a convenu Didier Deschamps. D'autant que je savais qu'il serait impossible de retrouver la même adrénaline que contre le Real".

Les trois points engrangés permettent à l'OM de revenir au premier plan, d'autant qu'il possède un joker, avec son match en retard de la 14e journée face à Sochaux.

Noël pour Rennes

Si l'OM fait un bond au classement (de la 7e à la 4e place), il le doit aussi au surplace de trois des équipes surprise du haut de tableau. Valenciennes a chuté au Mans (2-1), pour le retour d'Arnaud Cormier sur le banc sarthois après le limogeage de Paulo Duarte, avec des buts de Corchia (le premier de sa carrière) et Le Tallec dans le temps additionnel.

Lorient et Auxerre, qui se sont neutralisés (0-0), connaissent ainsi leur troisième match d'affilée sans victoire.

Merlus et Bouguignons se trouvent du coup talonnés par Rennes, auteur d'une victoire paradoxale à Nancy (2-1). "On a vu un très, très mauvais Rennes", a ainsi pesté Frédéric Antonetti. Car c'était déjà Noël en Lorraine: l'ASNL a marqué un but contre son camp, manqué un penalty et fini à dix.

Lens de son côté n'a pas fait de cadeau à Nice (2-0), grâce à ses ex-bannis Akalé et Maoulida.
 

Première publication : 14/12/2009

COMMENTAIRE(S)