Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

Sports

La Française Sandrine Aubert remporte le slalom d'Äre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/12/2009

Le ski féminin français connaît un week-end prolifique. Sandrine Aubert a remporté, ce dimanche, le slalom d'Äre, en Suède, qui compte pour la Coupe du monde féminine de ski alpin. Hier, Tessa Worley avait triomphé en slalom géant.

AFP - La Française Sandrine Aubert a remporté dimanche le slalom d'Are, comptant pour la Coupe du monde dames de ski alpin, précédant de 45 et 96/100 les soeurs allemandes Maria et Susanne Riesch.

Meilleur temps sur le second parcours après avoir signé le 2e chrono de la 1re manche, Aubert remporte sa 3e victoire en Coupe du monde, toutes en slalom et la 2e sur la piste d'Are où elle avait gagné lors des Finales de mars dernier.

Agée de 27 ans, la grande Iséroise avait effectué une préparation personnalisée l'été dernier avec son compagnon, Max Tissot.

Aubert parachève ainsi un week-end formidable pour l'équipe de France, après le succès samedi de sa jeune compatriote Tessa Worley en slalom géant.

Grâce à sa 2e place, Maria Riesch, meilleur temps de la 1re manche avec 60/100 d'avance sur Aubert, s'empare de la tête du classement général de la Coupe du monde, profitant de la performance moyenne de l'Américaine Lindsey Vonn, 8e à 2 sec 13/100e.

Septième du slalom d'Aspen, il y a deux semaines, Aubert s'était épanchée à l'issue de l'épreuve, regrettant de se "sentir esseulée" dans l'équipe.

"Oui (l'équipe marche bien) étant donné qu'elle est menée par un Tony Séchaud qui est à fond derrière ses jeunes. Malheureusement, je ne peux pas en dire autant pour moi parce que je me sens très esseulée dans cette équipe", avait souligné la skieuse des Deux-Alpes.

Ces derniers jours, le coach des techniciennes françaises avait précisé que l'explication avait été utile et que tout "se remettait en place".

Première publication : 13/12/2009

COMMENTAIRE(S)