Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : au coeur de raqqa, fief des jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Miossec, poétique et sombre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Martin Schulz, Président du Parlement européen

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la bataille pour la présidence de l'UMP

En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

  • Plus de 3 000 migrants sont morts en Méditerranée depuis janvier

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes européens affluent en Irak pour combattre l’EI

    En savoir plus

Economie

Nouvelles suppressions de postes en perspective chez ArcelorMittal

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/12/2009

Les syndicats du numéro un mondial de la sidérurgie affirment qu'ArcelorMittal supprimera 10 000 emplois dans le monde en 2010. Il n'y a pas encore de "chiffres finaux", assure de son côté la direction.

AFP - Le numéro un mondial de la sidérurgie ArcelorMittal envisage de réduire à nouveau ses effectifs mondiaux, a annoncé lundi la direction, sans toutefois confirmer le chiffre de 10.000 suppressions de postes avancés par les syndicats.

"Il y a eu des discussions sur la possibilité d'une réduction globale des effectifs l'an prochain" (2010) lors d'un comité d'entreprise européen, qui s'est déroulé les 9 et 10 décembre, a dit un porte-parole du groupe, confirmant une information parue dans Les Echos qui évoque 10.000 suppressions de postes l'an prochain.

La baisse des effectifs devrait résulter "principalement de départs naturels et d'une optimisation de la production", a-t-il ajouté.
 
"Le groupe a annoncé, pour 2010, 10.000 suppressions d'emplois dans le monde", a affirmé de son côté à l'AFP Jacques Laplanche, secrétaire CGT du comité européen, présent à la réunion.
 
Selon les syndicats, la France devrait être épargnée par ces réductions d'emplois supplémentaires.
 
La direction d'ArcelorMittal n'a pas souhaité faire de commentaire sur ce nombre, assurant qu'il n'y avait pas encore "de chiffres finaux".
 
A l'automne 2008, quand la crise économique avait brutalement frappé le secteur sidérurgique et fait s'effondrer la demande d'importants secteurs clients, comme l'automobile et la construction, ArcelorMittal avait lancé un vaste plan mondial de départs volontaires.
 
Celui-ci avait d'abord été limité aux fonctions hors production, avec un objectif de 9.000 départs. Mais rapidement, le plan de départs avait été étendu à l'ensemble des salariés.
 
Il s'est déjà traduit par 29.000 postes en moins sur les neuf premiers mois de 2009, ramenant l'effectif total du groupe à 287.000 salariés.
 
"C'est surtout l'Europe qui paie la note, avec 17.500 postes en moins" sur neuf mois, a précisé M. Laplanche.
 
En France, des départs de salariés, décidés dans le cadre du plan de départs volontaires de 2009, sont encore programmés sur le premier semestre.

Click here to find out more!

 

Première publication : 14/12/2009

COMMENTAIRE(S)