Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

Economie

Nouvelles suppressions de postes en perspective chez ArcelorMittal

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/12/2009

Les syndicats du numéro un mondial de la sidérurgie affirment qu'ArcelorMittal supprimera 10 000 emplois dans le monde en 2010. Il n'y a pas encore de "chiffres finaux", assure de son côté la direction.

AFP - Le numéro un mondial de la sidérurgie ArcelorMittal envisage de réduire à nouveau ses effectifs mondiaux, a annoncé lundi la direction, sans toutefois confirmer le chiffre de 10.000 suppressions de postes avancés par les syndicats.

"Il y a eu des discussions sur la possibilité d'une réduction globale des effectifs l'an prochain" (2010) lors d'un comité d'entreprise européen, qui s'est déroulé les 9 et 10 décembre, a dit un porte-parole du groupe, confirmant une information parue dans Les Echos qui évoque 10.000 suppressions de postes l'an prochain.

La baisse des effectifs devrait résulter "principalement de départs naturels et d'une optimisation de la production", a-t-il ajouté.
 
"Le groupe a annoncé, pour 2010, 10.000 suppressions d'emplois dans le monde", a affirmé de son côté à l'AFP Jacques Laplanche, secrétaire CGT du comité européen, présent à la réunion.
 
Selon les syndicats, la France devrait être épargnée par ces réductions d'emplois supplémentaires.
 
La direction d'ArcelorMittal n'a pas souhaité faire de commentaire sur ce nombre, assurant qu'il n'y avait pas encore "de chiffres finaux".
 
A l'automne 2008, quand la crise économique avait brutalement frappé le secteur sidérurgique et fait s'effondrer la demande d'importants secteurs clients, comme l'automobile et la construction, ArcelorMittal avait lancé un vaste plan mondial de départs volontaires.
 
Celui-ci avait d'abord été limité aux fonctions hors production, avec un objectif de 9.000 départs. Mais rapidement, le plan de départs avait été étendu à l'ensemble des salariés.
 
Il s'est déjà traduit par 29.000 postes en moins sur les neuf premiers mois de 2009, ramenant l'effectif total du groupe à 287.000 salariés.
 
"C'est surtout l'Europe qui paie la note, avec 17.500 postes en moins" sur neuf mois, a précisé M. Laplanche.
 
En France, des départs de salariés, décidés dans le cadre du plan de départs volontaires de 2009, sont encore programmés sur le premier semestre.

Click here to find out more!

 

Première publication : 14/12/2009

COMMENTAIRE(S)