Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vidéo : Le difficile retour des musulmans de Bangui dans leur quartier de PK5

    En savoir plus

  • Tunisie : Le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Planète

Copenhague est un "moment déterminant dans l'Histoire", estime Ban Ki-moon

Vidéo par Jennifer KNOCK

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 15/12/2009

Invité à s'exprimer au sommet de Copenhague, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est attaché à rappeler la nécessité de trouver un accord mondial qui inaugurerait "une nouvelle ère de développement propre et de croissance verte pour tous".

AFP - Le sommet de Copenhague qui vise à conclure vendredi un accord mondial contre le réchauffement climatique constitue un "moment déterminant dans l'histoire", a estimé mardi à Copenhague le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

M. Ban a appelé à un accord "qui réduise les émissions de gaz à effet de serre, protège les plus vulnérables et qui ouvre une nouvelle ère de développement propre et de croissance verte pour tous".

Le financement constituera "l'élément-clé" de cet accord pour "venir en aide aux pays les plus vulnérables", a poursuivi M. Ban devant la session ministérielle de la conférence sur le climat de l'ONU.

Le secrétaire général a salué "l'émergence d'un consensus entre pays développés pour apporter environ 10 milliards de dollars par an, pendant trois ans" au titre de l'aide immédiate à l'adaptation des pays les plus vulnérables aux impacts du réchauffement.

"Avec cet argent, nous pourrons réellement obtenir des résultats, renforcer les capacités de récupération, limiter la déforestation, et enclencher une croissance faiblement émettrice", a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, M. Ban a souligné que "plus cet accord serait fort, plus vite il serait transformé en traité légalement contraignant".

Un webdocumentaire FRANCE 24 - RFI

"Jusqu'à ce que nous ayons un tel accord (contraignant), le Protocole de Kyoto reste le seul instrument légalement contraignant qui scelle les engagements de réduction" d'émissions de gaz à effet de serre, a-t-il insisté.

La première période d'engagement de Kyoto expire en 2012. Les pays en développement attendent des pays industrialisés qu'ils s'engagent d'ici à vendredi à la proroger.

Première publication : 15/12/2009

  • SOMMET DE COPENHAGUE

    Ban Ki-moon presse les négociateurs à "redoubler d'efforts"

    En savoir plus

  • SOMMET DE COPENHAGUE

    Jour 8 : Les pays africains veulent se faire entendre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)