Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

G5 Sahel : le don de 100 millions de dollars de Riyad

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Trump souhaite toujours une solution à deux États", selon Riyad

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elections sénatoriales américaines : "Thank You Alabama" inonde twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mariana", blessures chiliennes

En savoir plus

FOCUS

Niger : Agadez, perle du désert devenue hub migratoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Morales : "Le retrait des États-Unis de l'accord de Paris, un signe de mépris"

En savoir plus

FACE À FACE

La droite est-elle de retour avec Laurent Wauquiez ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : coup d'envoi de la réforme de l'assurance-chômage

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une femme "moderne" ne peut pas être victime de violences conjugales"

En savoir plus

Economie

Le Dreamliner de Boeing réussit son baptême de l'air avec plus de deux ans de retard

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/12/2009

Après deux ans et demi de retard dans sa conception, le nouveau Boeing 787, le Dreamliner, s'est envolé pour la première fois ce mardi. Le baptême de l'air de ce monstre de technologie a duré plus de trois heures.

AFP - Le nouvel avion 787 de Boeing, dit le "Dreamliner", a atterri mardi à 13H35 heure locale (21H35 GMT) à l'issue d'un premier vol d'essai réussi qui a duré un peu plus de trois heures, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le vol a duré un peu moins longtemps que prévu en raison des "conditions météorologiques", la pluie de plus en plus forte réduisant la visibilité dans la région de l'aérodrome de Paine Fields, proche de l'usine Boeing d'Everett (nord-ouest des Etats-Unis).

Un porte-parole de Boeing avait indiqué au moment du décollage que le vol pourrait durer jusqu'à cinq heures trente mais que ce serait "aux pilotes de juger", et qu'ils pourraient tout aussi bien décider de raccourcir le vol.

"L'avion a assuré une superbe prestation" a affirmé un porte-parole de Boeing lors d'une retransmission en direct de l'atterrissage sur internet, qualifiant le premier vol de "réussi".

L'avion peint en blanc, turquoise et bleu marine a atterri sous les applaudissements de milliers d'employés de Boeing venus fêter l'envol du premier nouveau modèle du constructeur depuis 15 ans. Il avait décollé de Paine Fields à 10H27 locales (18H27 GMT).

Les capitaines Mike Carriker et Randy Neville étaient seuls à bord de cet appareil hautement informatisé qui a envoyé en direct des données analysées par une équipe dédiée à terre.

Les données sur la vitesse et l'altitude atteintes pendant le vol devaient être révélées après l'atterrissage.

Le premier vol du deuxième appareil 787 devrait avoir lieu le 22 décembre, a précisé un dirigeant de Boeing sous condition d'anonymat.

Le "Dreamliner", un appareil clé pour l'avenir de Boeing, a accumulé les retards dans sa conception, notamment à cause d'une production éclatée sur une centaine de sites et d'un taux inédit de matériaux composites dans sa fabrication.

Première publication : 15/12/2009

COMMENTAIRE(S)