Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Economie

Le Golfe veut son euro

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/12/2009

Le traité d'union monétaire signé par quatre des six pays membres du Conseil de coopération du Golfe est entré en vigueur. Ce texte ouvre la voie à la mise en place d'une monnaie commune à l'Arabie saoudite, au Bahreïn, au Koweït et au Qatar.

AFP - Le traité sur l'union monétaire des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) est entré en vigueur, a annoncé mardi le ministre koweïtien des Finances Moustafa al-Chamali, au dernier jour d'un sommet régional au Koweït.

"Le traité sur l'union monétaire est entré en vigueur", a déclaré le ministre, cité par l'agence officielle Kuna.

En vertu de ce traité, "les gouverneurs des Banques centrales du CCG vont définir un calendrier pour la mise en place d'une Banque centrale du Golfe, en prévision (du lancement) d'une monnaie unique", a-t-il ajouté.

Le traité prévoit la création au début de 2010 d'un Conseil monétaire du Golfe, qui se transformera ensuite en Banque centrale régionale, laquelle doit entreprendre les mesures nécessaires pour le lancement d'une monnaie unique.

Seuls quatre des six pays membres du CCG (Arabie saoudite, Bahreïn, Koweït et Qatar) ont approuvé le traité sur l'union monétaire. Les Emirats arabes unis et le sultanat d'Oman se sont retirés du processus.
 

Première publication : 15/12/2009

COMMENTAIRE(S)