Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Sommet "Tech For Good" : la "French Tech" a-t-elle le vent en poupe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Solo, a Star Wars story" : à l’origine du mythe

En savoir plus

FACE À FACE

Macron et les banlieues : une vision libérale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les marchés financiers inquiets pour l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Marc Hecker : "Il faut faire plus sur la prévention de la radicalisation"

En savoir plus

FOCUS

Le divorce bientôt légal aux Philippines ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Mark Zuckerberg: "Opération contrition"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Opération antiterroriste au Burkina Faso : trois "présumés jihadistes" abattus

En savoir plus

Economie

Le Golfe veut son euro

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/12/2009

Le traité d'union monétaire signé par quatre des six pays membres du Conseil de coopération du Golfe est entré en vigueur. Ce texte ouvre la voie à la mise en place d'une monnaie commune à l'Arabie saoudite, au Bahreïn, au Koweït et au Qatar.

AFP - Le traité sur l'union monétaire des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) est entré en vigueur, a annoncé mardi le ministre koweïtien des Finances Moustafa al-Chamali, au dernier jour d'un sommet régional au Koweït.

"Le traité sur l'union monétaire est entré en vigueur", a déclaré le ministre, cité par l'agence officielle Kuna.

En vertu de ce traité, "les gouverneurs des Banques centrales du CCG vont définir un calendrier pour la mise en place d'une Banque centrale du Golfe, en prévision (du lancement) d'une monnaie unique", a-t-il ajouté.

Le traité prévoit la création au début de 2010 d'un Conseil monétaire du Golfe, qui se transformera ensuite en Banque centrale régionale, laquelle doit entreprendre les mesures nécessaires pour le lancement d'une monnaie unique.

Seuls quatre des six pays membres du CCG (Arabie saoudite, Bahreïn, Koweït et Qatar) ont approuvé le traité sur l'union monétaire. Les Emirats arabes unis et le sultanat d'Oman se sont retirés du processus.
 

Première publication : 15/12/2009

COMMENTAIRE(S)