Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen au Liban : en quête de stature internationale

En savoir plus

FOCUS

Dakota du Nord : les Amérindiens demandent le gel du chantier de l'oléoduc

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vanessa Wagner, le piano engagé d'une virtuose classique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de nouveau au menu de l'Eurogroupe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le croque-mort se rebiffe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Reding : "Si l’Europe ne joue pas, ce sont les autres qui vont nous imposer leurs règles"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE-Canada : un traité de libre-échange indispensable ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

La laïcité, une vieille idée très moderne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : 6ème anniversaire du début de la Révolution

En savoir plus

Amériques

Une prison de l'Illinois pourrait bientôt accueillir des détenus de Guantanamo

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/12/2009

Le gouvernement américain veut acquérir la prison de Thomson, propriété de l'État de l'Illinois, pour y transférer des détenus actuellement incarcérés à Guantanamo. Barack Obama s'est engagé à fermer la prison située à Cuba avant fin janvier 2010.

AFP - Le président Barack Obama a ordonné au gouvernement fédéral américain d'acquérir une prison située dans l'Illinois (nord des Etats-Unis) pour y transférer des détenus de Guantanamo, a indiqué mardi un responsable de l'administration américaine sous couvert d'anonymat.

Mardi, "l'administration va annoncer que le président a ordonné au gouvernement fédéral de procéder à l'acquisition du Thomson Correctional Center de Thomson (Illinois) pour y accueillir (...) un nombre limité de détenus de Guantanamo", a dit ce responsable, ajoutant qu'il était "essentiel" de fermer le centre de détention de Guantanamo pour assurer la "sécurité nationale". Selon le quotidien local Chicago Tribune, de 35 à 90 détenus de Guantanamo pourraient être transférés dans l'Illinois.

Barack Obama s'était engagé au tout début de son mandat à fermer la prison de Guantanamo en janvier 2010, mais il a récemment reconnu qu'il ne serait vraisemblablement pas en mesure de tenir sa promesse, en raison des difficultés rencontrées par son administration pour décider du sort des 210 détenus qui s'y trouvent toujours.

Le secrétaire à la Défense, Robert Gates, avait annoncé au début du mois que l'administration était prête à transférer 116 détenus de Guantanamo, mais qu'il était difficile de trouver des pays tiers prêts à accueillir des hommes risquant d'être persécutés s'ils sont renvoyés dans leurs pays.

L'administration est également en butte à une forte opposition interne à l'idée que certains détenus soient transférés sur le sol américain. Sa décision, annoncée en novembre, de faire juger à New York cinq hommes détenus à Guantanamo et accusés d'être les cerveaux du 11-Septembre a provoqué la polémique.

Mais l'utilisation de la prison de Thomson pour y accueillir des détenus provenant de Guantanamo est soutenue par le gouverneur de l'Illinois, Pat Quinn, et le sénateur Richard Durbin, qui représente cet Etat à Washington, selon lesquels cela créerait des emplois.

Première publication : 15/12/2009

COMMENTAIRE(S)