Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Sports

Bordeaux creuse l'écart en tête, l'OM prend la deuxième place

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/12/2009

Bordeaux, vainqueur à Montpellier (1-0), et Marseille, qui s'est imposé à Lorient dans le temps additionnel (2-1), ont réalisé la bonne opération de la 11e journée décalée de Ligue 1. Lyon a assuré l'essentiel à Boulogne (1-0).

AFP - Bordeaux a poursuivi mercredi son parcours royal en tête de la L1 en battant Montpellier (1-0) dans le choc de la 11e journée, alors que Lyon a connu les pires difficultés pour dominer Boulogne (2-0) et mettre fin à sa série noire dans un stade de Gerland frondeur.

Après avoir terrassé l'OL dimanche sur sa pelouse (1-0), les Girondins ont récidivé et ont peut-être même tué d'ores et déjà tout suspense dans ce championnat. Bordeaux semble en effet inaccessible, six points devant Marseille, vainqueur à Lorient (2-1) et revenu à la 2e place.

L'entraîneur Laurent Blanc, de retour à La Mosson, le stade de ses premiers exploits (1983-1991), a pourtant souffert sur son banc, avec un nouveau penalty manqué par Gourcuff en première période.

Le meneur de jeu de l'équipe de France, qui avait déjà échoué dans cet exercice en Ligue des champions avec une "panenka" ratée contre le Bayern Munich, a insisté pour exécuter la sentence mais son tir trop mou a terminé dans les gants de Jourdren, le portier montpelliérain.

Cet échec s'est finalement révélé sans conséquences et Bordeaux peut désormais envisager avec sérénité les deux dernières journées avant la trêve hivernale.

A Lyon, la situation est tout autre. Il a ainsi fallu deux buts de Pjanic et de Delgado en fin de match pour permettre à l'équipe, désormais 4e, de renouer avec le succès après cinq rencontres sans victoire en championnat.

Copie indigeste

Sans vie et sans âme, chahutés par un public qui n'a cessé de scander les noms de l'ancien entraîneur Gérard Houllier et de Juninho, les Lyonnais, sortis sous les huées de Gerland, ont rendu une nouvelle copie indigeste. Les trois points acquis contre Boulogne permettent toutefois au président Jean-Michel Aulas et à son entraîneur Claude Puel de respirer.

Malgré une attaque décimée (Niang blessé, Brandao suspendu), Marseille s'en est également très bien sorti à Lorient en décrochant une victoire précieuse dans le temps additionnel sur une tête de Diawara.

Monaco (11e) s'est aussi relancé en s'imposant face à Rennes (1-0), faisant quelque peu oublier l'humiliation subie contre Lille (4-0). L'ASM n'avait plus gagné en L1 depuis le 24 octobre.

Le Paris SG a pour sa part marqué le pas à domicile. Les Parisiens, qui restaient sur 3 victoires en 4 matches, n'ont jamais vraiment trouvé la solution contre Lens (1-1). Ils ne décollent pas au classement (8e) même s'ils ne sont qu'à trois points des premières places européennes.

En revanche, leur gardien Apoula Edel, au coeur d'une polémique sur son identité depuis deux jours, n'a pas paru déstabilisé et a passé une soirée paisible.

En bas de tableau, Le Mans, totalement revigoré depuis le limogeage de Paulo Duarte et son remplacement par Arnaud Cormier, a enchaîné avec un deuxième succès d'affilée face à Grenoble (1-0) qui lui permet de hisser la tête hors de la zone de relégation (17e).

Ce qui ne fait pas les affaires de Saint-Etienne et de son patron technique fraîchement promu, Christophe Galtier, 18e et premiers relégables avant de défier Marseille samedi à Geoffroy-Guichard.

Enfin, Nancy s'est éloigné de la zone rouge en battant Nice (2-0).

Première publication : 17/12/2009

COMMENTAIRE(S)