Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

En Allemagne, une baisse significative de la délinquance juvénile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La chanson française à fleur de peau

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les "nouveaux visages" de la lutte contre les armes à feu aux États-Unis

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Lettonie : le gouverneur de la banque centrale arrêté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fourcade en or : "Quel pied !"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pete Souza, ancien photographe à la Maison Blanche : "Obama a beaucoup d'humour"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Arnaud Danjean : "Les Européens doivent assumer leur sécurité de façon plus autonome"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Défense et sécurité : le couple franco-allemand seul au front ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Groupe Renault : des résultats record, mais une rémunération en baisse pour son PDG

En savoir plus

Amériques

La Chambre vote 636 milliards de dollars pour les guerres d'Irak et d'Afghanistan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/12/2009

La Chambre des représentants a voté un projet de budget de dépenses militaires de 636 milliards de dollars pour financer les guerres d'Irak et d'Afghanistan. Le Sénat devrait se prononcer vendredi.

REUTERS - La Chambre des représentants américaine a approuvé mercredi un projet de dépenses militaires de 636 milliards de dollars pour financer les guerres d'Irak et d'Afghanistan.

La chambre basse a voté en faveur du projet par 395 voix contre 34 et l'a transmis au Sénat, qui pourrait se prononcer à son tour dès vendredi, date d'expiration du budget provisoire du ministère de la Défense.

Le texte approuvé mercredi doit couvrir les dépenses du Pentagone jusqu'au 30 septembre 2010, mais les 124 milliards de dollars prévus pour financer les guerres en cours ne seront sans doute pas suffisants compte tenu de l'envoi annoncé de 30.000 soldats supplémentaires en Afghanistan.

Le vote de ce budget constitue une victoire parlementaire pour le président Barack Obama et son secrétaire à la Défense, Robert Gates, qui souhaitaient supprimer des programmes d'armement mais se heurtaient aux élus des régions de production.

Le Congrès a ainsi mis un terme au financement du chasseur F-22 construit par Lockeed-Martin. Il a en revanche validé l'achat de dix transporteurs Boeing C-17 de plus que n'en avait demandé le Pentagone, pour un coût de 2,5 milliards.

L'adoption du texte a en outre permis de proroger jusqu'à fin février plusieurs mesures entrant dans le cadre du plan de relance mais sans lien avec la défense, qui auraient expiré en fin d'année.

Il s'agit notamment des allocations chômage et aides au paiement d'une assurance santé ou de mesures visant à encourager le crédit aux petites entreprises.
 

Première publication : 17/12/2009

COMMENTAIRE(S)