Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

FRANCE

La fin de la tournée de Johnny annulée

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/12/2009

La société de production du chanteur a officiellement annoncé l'annulation des 24 concerts que Johnny Hallyday devait encore donner aux mois de janvier et février. Les 160 000 billets déjà vendus seront remboursés.

AFP - Johnny Hallyday, qui devra observer une longue convalescence après son hopsitalisation à Los Angeles, a annulé sans surprise la fin de sa tournée, dont la reprise était programmée le 8 janvier à Amiens.

C'est la société de production du chanteur, Jean-Claude Camus Productions, qui a annoncé l'annulation mercredi en milieu de journée, à l'issue d'une réunion avec les assureurs. Vingt-quatre représentations étaient programmées, du 8 janvier à Amiens au 13 février à Paris-Bercy.

Les détenteurs de billets pourront se faire rembourser dans les points de vente à compter du lundi 21 décembre.

"Cette décision a été prise après avis des experts médicaux, confirmant l'indisponibilité temporaire de l'artiste", a précisé Jean-Claude Camus Productions.

A ce jour, 160.000 billets ont été vendus pour la fin du "Tour 66", présentée comme la dernière tournée du chanteur.

Dès mardi, médecins et proches du chanteur avait préparé les fans à une telle décision.

Sur RTL, le président du directoire de Jean-Claude Camus Productions, Dinh Thien Ngo avait estimé que c'était la solution "la plus sage et techniquement la plus faisable".

Johnny Hallyday, 66 ans, a été admis en urgence le 7 décembre à l'hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles pour une infection consécutive à l'opération d'une hernie discale le 26 novembre à Paris.

Le rocker est sorti lundi du coma artificiel dans lequel il avait été plongé pour atténuer sa souffrance et faciliter son traitement. La semaine dernière, il avait dû être réopéré en raisons de lésions résultant de l'opération de son hernie discale.

Les deux médecins français envoyés au début de la semaine à Los Angeles par les assurances pour examiner le chanteur, ont estimé que Johnny Hallyday était désormais "tiré d'affaire".

Mais, ils ont averti que le rocker devrait observer une longue période de repos. "Il va avoir besoin d'une convalescence en partie à l'hôpital, en partie chez lui", a déclaré le chef de chirurgie orthopédique et traumatologique de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Yves Catonné, après l'avoir rencontré.

Selon M. Dinh Thien Ngo, président du directoire de Jean-Claude Camus Productions, Johnny Hallyday aurait été victime d'une "infection nosocomiale" (contractée à l'hôpital, ndlr). Sans confirmer que l'infection puisse avoir été contractée dans la clinique parisienne où le chanteur a été opéré d'une hernie discale, "c'est ce qui paraît le plus vraisemblable", a-t-il estimé.

Le neurochirurgien Stéphane Delajoux, qui a opéré le chanteur à la Clinique internationale du parc Monceau, fait l'objet de graves accusions de la part de l'entourage du chanteur. Par la voix de son avocat, il assurait dès la semaine dernière que l'opération s'était "parfaitement bien déroulée" et que les examens post-opératoires étaient "normaux".

Avant même leur officialisation, M. Thien Ngo avait par ailleurs affirmé que les annulations seraient prises en charge par les assureurs de la tournée, le problème de santé du chanteur entrant "dans le cadre des polices d'assurance" contractées par la société de production.

Le producteur de Johnny Hallyday, Jean-Claude Camus, avait dit cet été que la tournée était assurée pour 30 millions d'euros, dont 10 millions pour les deuxièmes et troisièmes parties, de fin septembre à fin novembre 2009, puis de début janvier à mi-février 2010.

Le courtier Ovatio, qui coordonne la couverture de la tournée, s'est jusqu'à présent refusé à tout commentaire.

Première publication : 16/12/2009

  • MUSIQUE

    Convalescent, Johnny Hallyday ne reprendra pas sa tournée en janvier

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    Sorti du coma artificiel, Johnny Hallyday "se porte bien"

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    Johnny Hallyday est "hors de danger", rassure son fils David

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)