Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Florian Philippot quitte le Front National: Marine Le pen fragilisée ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Malala : "J’ai demandé à Macron d’investir 300 millions $ dans l’éducation des filles"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maria Callas par Maria Callas

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : la haine des extrémistes bouddhistes envers les Rohingyas

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vertige catalan"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Malgré les protestations, le Ceta entre en vigueur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Emmanuel Macron face à la rue, acte 2"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Mexique : la capitale frappée par un séisme meurtrier

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous voulons organiser le référendum au Kurdistan irakien de manière pacifique"

En savoir plus

Planète

Près de 170 interpellations de militants aux abords du Bella Center

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 16/12/2009

La police a interpellé près de 170 militants qui tentaient de pénétrer dans le Bella Center, l'enceinte où se déroule la conférence de l'ONU.

Nouvelle journée de négociations au Bella Center à Copenhague et nouvelles arrestations dans les rues de la capitale danoise. Les autorités ont arrêté ce mercredi  près de 170 personnes aux alentours du site où se tient la conférence de l'ONU sur le climat. 

Quelque 700 personnes ont tenté de pénétrer dans l'enceinte du Bella Center. Ils ont d'abord essayé de franchir les quelques mètres qui séparent la station de métro de l'entrée de la zone de conférence. Mais ils ont été coupés dans leur élan par un impressionnant dispositif policier. 

Depuis l'aube, la station de métro desservant le centre a été fermée, des restrictions ont été mises en place à l'entrée des ONG et un hélicoptère est placé en vol stationnaire au-dessus du bâtiment.

"Quinze ans de négociations ratées sur le climat"

Ce rassemblement, illégal selon la police, est l’un des nombreux organisés à l’appel du collectif Climate Justice Action.  Son objectif : perturber les travaux et "reprendre le pouvoir" pour dénoncer "quinze ans de négociations ratées sur le climat". Les manifestants se sont organisés en plusieurs défilés, dénommés "blocs".

Les manifestants veulent "que les revendications des ONG soit écoutées car depuis deux jours c’est devenu très difficile pour elles d'entrer au Bella Center à cause d'un système de double accréditation", commente James André, un des envoyés spéciaux de FRANCE 24 à Copenhague. Et de poursuivre : "Les activistes veulent s’assurer qu’il ne s’agira pas seulement d’un nouveau système, mais vraiment d’un sauvetage de la planète."

 

Première publication : 16/12/2009

  • SOMMET DE COPENHAGUE

    Ban Ki-moon presse les négociateurs à "redoubler d'efforts"

    En savoir plus

  • SOMMET DE COPENHAGUE

    Les pays du Sud tentent de peser sur les négociations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)