Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 000 experts du Sida et pas de président Macron

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

FOCUS

Le Sénégal, bon élève de la lutte contre le sida

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'été en musique : les incontournables qui vont faire danser

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

Sports

Le cycliste italien Di Luca menacé de trois ans de suspension

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/12/2009

Le procureur antidopage auprès du Comité olympique italien a requis trois années de suspension pour le cycliste Danilo Di Luca. Le coureur italien avait été contrôlé positif à l'EPO à deux reprises lors du dernier Giro.

AFP - Le procureur antidopage auprès du Comité olympique italien (CONI), Ettore Torri, a réclamé trois ans de suspension pour le cycliste italien Danilo Di Luca, contrôlé deux fois positif à l'EPO Cera lors du dernier Tour d'Italie dont il avait pris la 2e place.

M. Torri a recommandé l'application de la peine régulière de deux ans de suspension plus une année pour circonstances aggravantes, ainsi qu'une sanction financière.

Si la requête du procureur est retenue par le tribunal antidopage du CONI, la suspension débutera au 22 juillet 2009, date du contrôle sur l'échantillon B.

Di Luca, 33 ans, avait subi deux contrôles pendant le Giro, les 20 et 28 mai, lesquels ont tous deux révélé la présence d'EPO Cera (recombinante). Il avait été suspendu le 22 juillet à titre provisoire par l'Union cycliste internationale (UCI).

Arguant de ne pas avoir en mains toutes les pièces de son dossier, Di Luca avait obtenu le renvoi d'un mois de son audition devant le procureur.

Il s'était classé 2e du Giro derrière le Russe Denis Menchov.

Première publication : 17/12/2009

COMMENTAIRE(S)