Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume désuni"

En savoir plus

Sports

Le cycliste italien Di Luca menacé de trois ans de suspension

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/12/2009

Le procureur antidopage auprès du Comité olympique italien a requis trois années de suspension pour le cycliste Danilo Di Luca. Le coureur italien avait été contrôlé positif à l'EPO à deux reprises lors du dernier Giro.

AFP - Le procureur antidopage auprès du Comité olympique italien (CONI), Ettore Torri, a réclamé trois ans de suspension pour le cycliste italien Danilo Di Luca, contrôlé deux fois positif à l'EPO Cera lors du dernier Tour d'Italie dont il avait pris la 2e place.

M. Torri a recommandé l'application de la peine régulière de deux ans de suspension plus une année pour circonstances aggravantes, ainsi qu'une sanction financière.

Si la requête du procureur est retenue par le tribunal antidopage du CONI, la suspension débutera au 22 juillet 2009, date du contrôle sur l'échantillon B.

Di Luca, 33 ans, avait subi deux contrôles pendant le Giro, les 20 et 28 mai, lesquels ont tous deux révélé la présence d'EPO Cera (recombinante). Il avait été suspendu le 22 juillet à titre provisoire par l'Union cycliste internationale (UCI).

Arguant de ne pas avoir en mains toutes les pièces de son dossier, Di Luca avait obtenu le renvoi d'un mois de son audition devant le procureur.

Il s'était classé 2e du Giro derrière le Russe Denis Menchov.

Première publication : 17/12/2009

COMMENTAIRE(S)