Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Des ultras au gardien de but de Liverpool : "Tes enfants méritent de mourir"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La chute de la monnaie turque s'invite dans la campagne

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"L'Italie cède au diktat de l'Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guy Forget : "C'est une nouvelle version du tournoi de Roland-Garros"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

Sports

Richard Gasquet blanchi par le Tribunal arbitral du sport

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/12/2009

Le tennisman français Richard Gasquet, contrôlé positif à la cocaïne au mois de mars, a été disculpé par le Tribunal arbitral du sport. L'instance avait été saisie en appel par la Fédération internationale de tennis et l'Agence mondiale antidopage.

AFP - Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a totalement blanchi jeudi le Français Richard Gasquet, contrôlé positif à la cocaïne le 28 mars en marge du tournoi de tennis de Miami.

"Le joueur a été exonéré de toute faute ou négligence et le TAS a rejeté les appels déposés par l’ITF et l’AMA", indique le TAS sur son site internet.

Gasquet, qui a purgé une suspension provisoire de deux mois et demi entre mai et le 15 juillet, conserve tous les points et les primes gagnés sur les terrains entre mars et mai.

L'ancien N.1 français, 23 ans, avait écopé le 15 juillet d'une suspension de deux mois et demi par le tribunal antidopage de la Fédération internationale de tennis (ITF).

Mais l'ITF avait fait appel de cette décision qu'elle trouvait plutôt clémente. L'Agence mondiale antidopage (AMA) s'était associée à cet appel.
 

Première publication : 17/12/2009

COMMENTAIRE(S)