Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

Amériques

Washington renvoie 12 détenus dans leur pays d'origine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/12/2009

Six Yéménites, quatre Afghans et deux Somaliens ont été remis aux autorités de leur pays respectif après avoir été libérés de la prison de Guantanamo.

AFP - Les Etats-Unis ont renvoyé douze hommes - six Yéménites, quatre Afghans et deux Somaliens - détenus jusque là dans la prison de Guantanamo, vers leurs pays respectifs ce week-end, a annoncé dimanche le ministère américain de la Justice.

"Ces transferts se sont déroulés dans le cadre d'accords individuels conclus entre les Etats-Unis et les autorités de chacun des pays concernés et dans le respect des mesures de sécurité idoines", souligne le ministère dans un communiqué.

Les quatre Afghans ont été "remis au gouvernement afghan", les deux détenus somaliens "ont été transférés aux autorités régionales du Somaliland", et les six Yéménites ont été remis "au gouvernement du Yémen", indique le ministère.

Le rapatriement des six Yéménites avait déjà été confirmé à l'AFP vendredi par un haut responsable yéménite.

Leur retour au Yémen constitue une avancée car 97 des 210 détenus toujours enfermés dans la prison de la base navale américaine de Guantanamo, sur l'île de Cuba, sont Yéménites.

L'administration Obama était jusqu'ici réticente à les renvoyer au Yémen, craignant que les autorités du pays, en butte à une rébellion dans le nord et à un mouvement sécessionniste dans le sud, n'aient pas les moyens de les empêcher de rejoindre des groupes extrémistes.

Selon le Washington Post de vendredi, qui cite des sources proches du dossier, ces rapatriements "pourraient être le prélude à celui de dizaines d'autres détenus à destination du Yémen".

Sur les 97 Yéménites, au moins 34 sont considérés comme libérables, c'est-à-dire qu'aucune accusation de terrorisme n'a été retenue contre eux, affirme le journal.

Le président Obama a ordonné la fermeture du pénitencier symbole des années Bush pour janvier 2010, mais l'administration a déjà reconnu qu'elle ne parviendrait pas à tenir ce délai. Elle a néanmoins annoncé mardi l'acquisition d'une prison de l'Illinois (nord) afin d'y accueillir des détenus de Guantanamo.
 

Première publication : 20/12/2009

  • ÉTATS-UNIS

    Obama choisit une prison de l'Illinois pour accueillir des détenus de Guantanamo

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Trois détenus de Guantanamo transférés vers la France et l'Italie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)