Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mexique: le cimetière des journalistes

En savoir plus

DÉBAT

Changement climatique : le pari ambitieux de Barack Obama

En savoir plus

DÉBAT

John Kerry au Moyen-Orient : comment rassurer les pays du Golfe ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Plan climat : Barack Obama va au charbon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Gabon : turbulences avec Paris

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Porto Rico en défaut de paiement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le défenseur des droits de l'homme burundais Pierre-Claver Mbonimpa blessé par balles

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi: le spectre de l'escalade

En savoir plus

DÉBAT

Raids turcs en Irak et en Syrie : l'offensive contre l'EI et le PKK s'intensifie (Partie 2)

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 22/12/2009

Une révolution confisquée

Les Roumains commémorent les 20 ans de la révolution qui a mis fin au régime communiste de Nicolae Ceausescu. Le deuil est difficile car des zones d’ombre demeurent, notamment sur l’exécution du dictateur et de son épouse.

Vingt ans après la chute du régime communiste, le général Dan Voinea retourne dans la caserne militaire de Tirgoviste, à cent kilomètres de Bucarest. C’est ici qu’il a joué le rôle du procureur dans un procès qui allait bouleverser un pays entier. La chute du régime communiste est encore très présente à son esprit.
 
Le 22 décembre 1989 Nicolae Ceausescu tient son dernier discours. Devant la foule en colère qui n’hésite pas de le huer le dictateur prend la fuite en hélicoptère. Il allait être arrêté quelques heures plus tard et exécuté après un procès expéditif qui a choqué tout le monde.
 
Vingt ans après, de retour sur les lieux de l’exécution, le procureur militaire Dan Voinea dévoile la parodie qui s’est jouée dans les coulisses du procès. « Ceux qui ont récupéré le pouvoir en Roumanie à l’époque ont décidé au siège du ministère de la Défense qu’il fallait exécuter les Ceausescu tout de suite après le procès, affirme-t-il. Pour ma part je n’avais pas été mis au courant ce jour-là. »
 
Le procès expéditif des Ceausescu n’était que le début du drame. Les combats ont continué dans les rues de Bucarest après l’exécution du dictateur. Le deuxième échelon du Parti communiste avait récupéré le pouvoir et donné l’ordre à l’armée de tirer pour défendre une soi-disant révolution. Les tirs chaotiques ont fait plus de 800 victimes après l’exécution de Ceausescu. Aussitôt après ces événements troubles le général Dan Voinea a été officiellement chargé d’enquêter sur ces crimes oubliés. Mais son élan a été coupé à la fin de l’année dernière lorsque son enquête s’était approchée des hauts dignitaires de l’époque. Le général qui dérangeait trop fut mis à la retraite. « En Roumanie le régime communiste est tombé mais les communistes sont toujours là, déclare-t-il. On les retrouve partout dans tout l’appareil administratif de ce pays. »
 
Pendant vingt ans la Roumanie n’a pas eu la volonté politique pour résoudre les zones d’ombre d’une révolution ratée. Personne n’a osé désigner les coupables des victimes innocentes tuées par des balles perdues en décembre 1989. Eugenia Duta se promène toujours avec la photo de son mari sur elle. Il étai parti au travail mais elle allait le retrouver une semaine plus tard à la morgue de Bucarest. « La mère de mon mari est morte sans savoir qui a tué son enfant, témoigne-t-elle. Comment décrire la douleur d’une mère dont on a tué l’enfant innocent sans rien lui dire pendant vingt ans ? » Vingt ans après, le procureur du procès Ceausescu accuse. « C’est l’équipe qui est arrivé au pouvoir le 22 décembre 1989 qui est responsable », s’insurge le général. Les Roumains espèrent tourner la page du passé mais ils ont encore du chemin à faire.

Par Mirel BRAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

31/07/2015 Brésil

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

Dilma Rousseff a fait de l’éducation l’une des priorités de son deuxième mandat. Le défi est immense pour ce pays à la taille d'un continent. L’une des solutions passe par les...

En savoir plus

30/07/2015 Bangladesh

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

L'émergence de groupes fondamentalistes islamistes au Bangladesh représente une menace pour tous ceux qui osent critiquer la religion musulmane. Depuis le début de l'année, trois...

En savoir plus

29/07/2015 sécurité

Colombie : face aux bandes armées à Buenaventura, un quartier résiste

Buenaventura, le principal port de la Colombie sur la côte Pacifique, est une ville stratégique. La majeure partie des exportations du pays andin partent de ce port et autorités...

En savoir plus

28/07/2015 sécurité

Les sociétés militaires privées russes : le bras armé caché du Kremlin

Depuis le début du conflit ukrainien, Moscou est régulièrement accusé d'envoyer ses soldats sur le front. Le Kremlin ne dément pas la présence de citoyens russes dans le Dombas...

En savoir plus

27/07/2015 Mahamadou Issoufou

Les stigmates de manifestations "anti-Charlie" toujours visibles dans le sud du Niger

Entre les gravas et les fenêtres brisées, le directeur du centre culturel français de Zinder, la deuxième ville du Niger, essaie tant bien que mal de maintenir sa programmation....

En savoir plus