Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

La Bosnie condamnée pour discrimination envers les juifs et les Roms

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/08/2010

La Cour européenne des droits de l'Homme a jugé discriminatoire la Constitution de la Bosnie-Herzégovine qui interdit aux citoyens n'étant ni croates, ni serbes, ni musulmans de se présenter à certaines élections.

AFP - La Cour européenne des droits de l'homme a condamné mardi la Bosnie pour avoir interdit aux Juifs et aux Roms de se présenter à certaines élections, dont la présidence de l'Etat.

L'interdiction faite aux minorités de se présenter à certains scrutins "ne repose pas sur une justification objective et raisonnable" et est donc contraire à la Convention européenne des droits de l'homme, qui interdit la discrimination, ont estimé les juges européens.

La Cour avait été saisie par deux Bosniaques, un Juif et un Rom, qui ont été empêchés de se présenter à des élections dans leur pays en raison de leur appartenance à une minorité.

En cause dans les deux cas, une disposition de la Constitution bosniaque qui distingue deux catégories de citoyens: d'un côté les trois "peuples constituants", c'est-à-dire les Bosniaques musulmans, les Croates et les Serbes, de l'autre tous les autres, dont les Juifs, Roms et autres minorités.

L'accès à la chambre haute du parlement et à la présidence de l'Etat est réservé aux "peuples constituants".

Première publication : 22/12/2009

COMMENTAIRE(S)