Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Philippines : l'incroyable retour du clan Marcos, symbole des années noires de la dictature

En savoir plus

#ActuElles

Les femmes dans l’entreprise : Isabelle Kocher, première directrice générale du CAC40

En savoir plus

REPORTERS

Proche-Orient : "L'intifada des couteaux", le malaise d’une génération

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Kevin Costner, de retour dans "Criminal"

En savoir plus

MODE

Le salon Made in France peut-il sauver la mode française ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

François Hollande "compte sur sa bonne étoile" pour 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Corée du Nord : tragédies en cascade en marge du congrès du Parti des travailleurs

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Grèce : grève générale contre l'austérité

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Nicolas Baverez : "Le quinquennat de François Hollande est une accélération du déclin de la France"

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 22/12/2009

Trains bloqués : Super Sarko à la rescousse

TGV, Eurostar, RER, le rail déraille en France, et Nicolas Sarkozy a tapé du poing. "Que ferions-nous sans lui ?" demande la presse. "C'est lui qui aurait dû opérer Johnny". A voir aussi : Dangereux réveillon, Le Père Noël est peu recommandable… REVUE DE PRESSE FRANCAISE. Mardi 22 déc.

 

Difficile d’y échapper ce matin, la galère dans les transports en France… « Stop », titre France Soir en Une, évoquant un « Noël gâché ». La neige bloque le TGV, des pannes paralysent l’Eurostar, et le RER est victime de l’attaque conjointe d’une grève et d’un accident de la route.
 
Hier, Nicolas Sarkozy a donc tapé du poing sur la table, et convoqué le président de la SNCF, Guillaume Pépy.
 
 « Encore lui, allez-vous dire... » commente Le Progrès : « Oui, encore notre Président, toujours à l'avant-scène. Ici et maintenant, partout et tout le temps, notre Président agit. Pagaille dans le rail ? Il convoque le président de la SNCF. Et soudain, miracle, tout va mieux »
 
« Les Français se rendent-ils compte de leur bonheur ? C'est lui qui aurait dû opérer Johnny, au moins l'empêcher de prendre l'avion. Lui qui devait diriger les débats de Copenhague, pour éviter le fiasco.  (…) Alors s'il vous plaît, Madame Sarkozy, oubliez votre lassitude, laissez votre mari présider plus d'un mandat, car que ferions-nous sans lui ? ».
 
Libération raille l’atitude des français face à ses événements ferroviaires : « Nicolas Sarkozy hyperprésident et hyperchef de gare…(…)  Mais l’intervention spectaculaire du Président, conforme à l’attente de l’opinion, illustre aussi les rapports paradoxaux entretenus par le citoyen du siècle nouveau avec la technologie. »
 
« Les tempêtes enferment les navires au port, le brouillard cloue les avions au sol, la neige ralentit les TGV. La meilleure technologie du monde ne saurait encore surmonter ces triviales évidences. »
 
Face au fiasco, la SNCF s’est fendue d’un communiqué en pleine page dans de nombreux quotidiiens : pas d’excuses, mais des explications.
 
La Tribune propose aussi quelques réponses : « Pourquoi les passagers bloqués ont-ils été si mal informés ? Eurostar et la SNCF rejettent la responsabilité sur Eurotunnel, le gestionnaire du tunnel sous la Manche. « Sous le tunnel, Eurotunnel est en charge de la communication », indique-t-on. « Nous sommes obligés de tout dire aux conducteurs des trains », rétorque un porte-parole d’Eurotunnel. »
 
« Pourquoi Eurostar n’a-t-il pas proposé un billet d’avion ou de bateau
EN TEMPS NORMAL, Eurostar fait rouler quotidiennement 32 trains entre Paris et Londres et 20 trains entre Londres et Bruxelles, d’une capacité de 750 personnes chacun ». Cela fait trop de monde pour le secteur aérien…
 
 
 
 
Retrouvez les autres articles cités dans cette revue de presse en cliquant sur les liens suivants :
 
 
Le classement des personnalités préférées des Français, Le Parisien
 
Un réveillon en six leçons, Libération
 
Le père Noël est un mauvais exemple pour les enfants, Le Figaro
 
« Pourquoi je hais le père noël », Libération
 
 
Les liens soulignés renvoient, lorsque cela est possible, vers les articles cités, mais certains journaux offrent à leurs lecteurs un contenu web différent du contenu papier.
 
 
 
Retrouvez tous les matins en direct sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, à 6h23 et 7h10 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Stanislas DE SAINT HIPPOLYTE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

06/05/2016 Revue de presse française

François Hollande "compte sur sa bonne étoile" pour 2017

Au menu de cette revue de presse française, la France est toujours en quête d'une stratégie de déradicalisation face aux 13 000 islamistes radicaux identifiés sur le territoire....

En savoir plus

06/05/2016 Revue de presse internationale

Corée du Nord : tragédies en cascade en marge du congrès du Parti des travailleurs

Au menu de cette revue de presse internationale, la grand-messe du congrès du Parti des travailleurs de Corée du Nord. Un évènement inédit depuis 36 ans qui doit glorifier le...

En savoir plus

05/05/2016 Revue de presse française

"Visas : l'Europe cède aux exigences de la Turquie"

Au menu de cette revue de presse, l'appel de la Commission européenne en faveur d’une exemption de visas pour les citoyens turcs qui souhaitent venir dans l'espace Schengen, le...

En savoir plus

05/05/2016 Revue de presse internationale

Sauve qui Trump !

Au menu de cette revue de presse internationale, le triomphe de Donald Trump aux Etats-Unis, sur les "ruines du camp républicain", et la bataille inédite pour la mairie de...

En savoir plus

04/05/2016 Revue de presse internationale

"Amicalement vôtre"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 4 mai, l’abandon par le républicain Ted Cruz de la course à la présidentielle, qui laisse le champ libre à Donald Trump...

En savoir plus