Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Economie

Geely, le chinois qui veut rouler partout

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 23/12/2009

Le repreneur chinois de Volvo était, il y a vingt ans, une entreprise... de réfrigérateurs. Aujourd'hui, Geely est le premier constructeur automobile privé en Chine et compte s'imposer dans le monde.

Du frigo à l’auto. Avant d’accepter, mercredi, de racheter Volvo au géant américain Ford, le constructeur Geely avait connu une lente ascension pour s’installer parmi les marques de voitures qui comptent. Lorsque la société se monte en 1986, son fondateur, Li Shufu, lorgne certes déjà sur l’automobile, mais n’a pas les moyens de se lancer dans ce business. Geely va alors devenir un spécialiste des réfrigérateurs et se diversifie lentement pendant près de 10 ans - essentiellement dans la décoration intérieure.


Le monde merveilleux des quatre roues semble donc loin. Mais Li Shufu s’entête et commence par s’intéresser aux deux roues. Geely devient, en 1994, le pionnier en Chine de la mobylette. Une idée qui lui vaut un franc succès et lui permet de caresser d’un peu plus près ses desseins motorisés. En 1996, Geely a vendu en Chine 200 000 mobylettes.

Le premier constructeur chinois dans un salon international

La société, à 100 % privée, décide alors de devenir un constructeur automobile. Un an plus tard, le 8 août 1997, Geely commercialise sa première voiture. Jusqu’en 2003, la marque a du mal et doit s’associer avec des grands noms japonais du secteur pour se développer.


Mais au début du XXIe siècle, le marché chinois monte inexorablement en puissance, permettant à Geely de devenir le principal constructeur automobile privé du pays. La marque est, par ailleurs, la plus intéressée en Chine à se développer à l’internationale. Elle sera la première représentante chinoise dans un salon international, à Francfort en 2005. Geely a, encore, été le premier constructeur chinois à annoncer qu’en 2011 il vendrait sous son nom des voitures en Europe.

Première publication : 23/12/2009

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Geely tombe d'accord avec Ford pour racheter Volvo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)