Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Planète

Votre dinde de Noël est-elle éco-responsable ?

Texte par Marie Sophie JOUBERT

Dernière modification : 23/12/2009

Après le dîner de Noël, l'heure sera au bilan calorique, financier et... écologique. Mais comment éviter d'exploser votre facture carbone ? Petit guide écolo.

Dans quelques jours, le dîner du réveillon de Noël… et sa cohorte de chiffres indigestes. Après avoir additionné les calories et digéré le coût de ces agapes, il faudra aussi, réchauffement climatique oblige, en établir le bilan carbone. Ce qui ne sera pas une mince affaire.

Un menu plus ou moins écolo

Apéritif
Chips (100g) - 300 g eq-CO2
Rillette de thon bio (100g) - 325 g eq-CO2

Entrée
Lardons de saumon fumé (100g) - 978 g eq-CO2

Plat de résistance
Viande de veau (100g) - 600 g eq-CO2
Volailles –chapon, dinde (100g) - 40 g eq-CO2
Pomme de terre bio (100g) - 64 g eq-CO2
Carottes bio et locales (100g) - 55 g eq-CO2

Fromage
Fromage comté AOP (100g) - 216 g eq-CO2
Pain bio (100g) - 73 g eq-CO2

Dessert
Patisserie bio (100g) - 287 g eq-CO2

Alcool
Bouteille de Champagne - 226 g eq-CO2
Bouteille de vin de Bordeaux - 100g eq-CO2
 

Si aujourd'hui beaucoup de marques affichent l’indice carbone de leurs produits, les méthodes pour le mesurer restent pour le moins floues. En attendant l’étiquetage carbone sur les produits alimentaires et de grandes consommations, qui pourrait devenir obligatoire en France dès le 1er janvier 2011, il va falloir faire appel à une dose de bon sens et un soupçon d’imagination pour l’élaboration de menus écolo-responsables.

5 kg de CO2 par jour et par personne

D’abord, un premier constat. Le bilan carbone de chaque individu en France est de 9 tonnes de CO2 par personne par an. Pour espérer stabiliser les émissions de gaz à effet de serre dans le monde, il faudrait qu'il passe à 2 tonnes, comprenant entres autres les transports, l’habillement, le chauffage, l’habitation… et l’alimentation.

Or, le bilan carbone d’un repas comptabilise à la fois les émissions de gaz à effet de serre consécutives au transport des denrées mais aussi celles liées à leur fabrication : chauffage des locaux d'élevage, culture des céréales mangées par les vaches, culture des légumes, carburant nécessaire à la confection d' engrais, consommation des tracteurs… On frise l’indigestion.

Quelques règles simples

Dans la bataille contre les émissions de CO2, la production locale sort vainqueur, puisqu’elle réduit à son strict minimum l’acheminement des denrées jusqu’à l’assiette du consommateur. Pensez ensuite à privilégier les produits avec le moins d’emballage, en évitant en particulier le verre qui, certes est recyclable, mais pèse plus lourd, donc plus cher en transport. Les légumes, eux, ne doivent être bien évidement pas exotiques mais de saison...

Une tonne équivalent carbone équivaut à
  • 1 an de chauffage au gaz pour un trois pièces à Paris
  • 1 aller-retour Paris – New York en avion
  • 160 allers-retours Paris-Londres en train
  • 20 allers-retours Paris-Londres en avion

Si vous aimez la viande, locale ou pas, bio ou non, il va falloir assumer : l'industrie du bétail produit à elle seule plus de gaz à effet de serre que les transports. La volaille – dont le traditionnel chapon –, la plus acceptable des viandes en matière d’environnement, équivaut à 0,4 kg de carbone par kilo, soit 7 km en voiture…

Le poisson, meilleur pour la ligne, l’est aussi pour l’atmosphère, à condition de ne pas choisir une espèce menacée – le thon rouge par exemple. Quant au saumon, plutôt que de le prendre d'élevage, optez pour le sauvage et labellisé Marine Stewardship Council (MSC). Il aura été pêché dans le respect des ressources marines.
 

Première publication : 23/12/2009

COMMENTAIRE(S)