Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Sans-cravates ou sans-culottes ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#StopDjihadisme

En savoir plus

TECH 24

Alan Turing, le casseur de codes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Timbuktu" et "Saint Laurent" en lice pour le César du meilleur film

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : qui sont les manifestants du mouvement "Pegida"?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

"L'émirat jihadiste" d'une prison libanaise et des enfants en lutte pour leur cours de récré

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Terrorisme : qui est Sajida al-Rishawi ?

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Syriza en Grèce, un test pour l'Europe

En savoir plus

Afrique

L'ONU sanctionne l'Érythrée pour son aide aux islamistes somaliens

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/12/2009

Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé un embargo sur les livraisons d'armes à l'Érythrée et imposé des sanctions à ses dirigeants pour leur soutien aux factions islamistes en Somalie.

REUTERS - Le Conseil de sécurité des Nations unies a décrété mercredi des sanctions contre l’Erythrée en raison de son aide aux insurgés islamistes de Chabaab en Somalie.

Le texte a été voté par 13 des 15 membres du Conseil de sécurité - la Libye a voté contre et la Chine s’est abstenue.

Il prévoit l’instauration d’un embargo sur les livraisons d’armes à l’Erythrée et le gel de certains avoirs et l’interdiction de voyager pour des responsables érythréens.

Le Conseil de sécurité exige de l’Erythrée qu’elle « cesse d’armer, d’entraîner et d’équiper des groupes armés et leurs membres, dont Chabaab, qui cherchent à déstabiliser la région », mais aussi qu’elle résolve son contentieux frontalier avec Djibouti.

La résolution affirme: « Les actes de l’Erythrée qui sapent la paix et la réconciliation en Somalie, ainsi que la querelle entre Djibouti et l’Erythrée, constituent une menace à la paix et à la sécurité internationale ».

Les Etats-Unis et d’autres pays accusent l’Erythrée d’armer et de financer les rebelles de Chabaab (Jeunesse) pour les aider à renverser le gouvernement de transition somalien, soutenu par l’Onu.

Les Chabaab sont soupçonnés par les Etats-Unis d’avoir partie liée avec Al Qaïda.

L’Erythrée, qui a démenti à plusieurs reprises ces accusations, devient ainsi le premier pays à faire l’objet de sanctions des Nations unies depuis l’Iran en décembre 2006.

Première publication : 23/12/2009

COMMENTAIRE(S)